Le marché de l'emploi en Belgique se porte bien: découvrez les secteurs qui comptent engager le plus d'ici juillet

L'optimisme reste de mise sur le marché de l'emploi en Belgique, 7% des employeurs prévoyant de consolider leurs effectifs au cours du 2e trimestre, ressort-il du baromètre trimestriel de Manpower consacré aux perspectives d'emploi.

Au niveau national, seuls 3% des 750 employeurs belges interrogés fin janvier misent sur une réduction de leurs effectifs d'ici la fin du mois de juin tandis que 87% des sondés n'anticipent pas de changement dans leur masse salariale.


Surtout en Flandre

Ce sont par ailleurs les employeurs flamands qui rapportent les intentions de recrutement les plus fortes (+5) devant leurs homologues bruxellois (+3) et wallons (+1).

Après correction des variations saisonnières, la prévision nette d'emploi - le différentiel entre le pourcentage d'employeurs prévoyant des embauches et le pourcentage de ceux prévoyant des licenciements - atteint ainsi la valeur positive de +3, stable par rapport au trimestre précédent et en hausse de trois points par rapport au 2e trimestre 2017.


Surtout dans l'énergie, la manufacture, le transport et la logistique

Comme lors du trimestre précédent, les employeurs du secteur de l'électricité, du gaz et de l'eau (+11) se montrent les plus optimistes. Les prévisions sont également encourageantes dans l'industrie manufacturière (+10) et dans le transport et la logistique (+10), où les employeurs rapportent les intentions de recrutement les plus fortes depuis 6 ans. Les perspectives d'emploi restent aussi favorables dans les secteurs de la finance, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises (+6) ainsi que dans les services publics, l'éducation, la santé et les services collectifs (+3).


Pertes d'emploi dans l'horeca, l'agriculture et la construction

En revanche, les prévisions sont incertaines dans le secteur du commerce de gros et de détail (0), et légèrement négatives dans trois secteurs: l'horeca (-1), l'agriculture et la pêche (-3) et la construction (-4).


Plus l'entreprise est grande, plus elle a confiance

Enfin, la confiance des employeurs se renforce en fonction de la taille de leurs effectifs, la prévision nette d'emploi pour le 2e trimestre 2018 s'élevant à +2 dans les microentreprises (moins de 10 travailleurs), +9 dans les petites entreprises (10-49 travailleurs), +22 dans les moyennes entreprises (50-249 travailleurs) et +24 dans les grandes entreprises (plus de 250 travailleurs).


Attention à la pénurie de talents

"Les employeurs belges maintiennent le même degré d'optimisme pour le quatrième trimestre consécutif", a commenté Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. "Dans son rapport annuel, la Banque nationale de Belgique a mis en évidence la création de 66.000 nouveaux emplois en Belgique en 2017 et cette tendance positive devrait se poursuivre. Dans le même temps, on observe que les difficultés de recrutement s'accentuent. Face au spectre des pénuries de talents, la fidélisation du personnel, la mobilité, la formation et l'attraction de nouveaux talents constitueront les priorités des employeurs tout au long de cette année", a-t-il ajouté.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus