Aides à la promotion de l'emploi: entre 4.500 et 6.000 militants de la FGTB dans les rues de Namur (vidéo)

Entre 4.500, selon la police, et 6.000 militants de la FGTB, selon les organisateurs, manifestent ce jeudi matin dans les rues de Namur contre la réforme des aides à la promotion de l'emploi (APE), portée par le ministre wallon de l'Emploi, Pierre-Yves Jeholet (MR).

Le cortège, mené par le président du syndicat socialiste Robert Vertenueil, et le secrétaire général de la FGTB wallonne Thierry Bodson, est parti de la gare de Namur, rouge de monde ce jeudi matin, pour se diriger vers le cabinet du ministre régional, à Jambes, où une délégation devrait être reçue en début d'après-midi.

Défilant bruyamment dans les rues de la capitale wallonne, les manifestants - issus principalement des secteurs touchés (crèches, hôpitaux, maisons de repos, aides à domicile, associations, communes, provinces, CPAS, centre sportifs, aide à la jeunesse, ...) mais aussi, "en solidarité" par des militants de la CGSP Tram, Bus, Métro - dénoncent en chœur la réforme d'un système dont dépendent quelque 60.000 emplois au sud du pays. Leurs messages: "Les APE pédalent, Jeholet nous met des bâtons dans les roues", "Mr Jeholet, donner, c'est donner; reprendre, c'est voler" ou encore "La Wallonie a besoin de ses APE. Laissez-les bosser".

La réforme des APE, qui suscite de vives inquiétudes dans le secteur non-marchand, doit conduire la Wallonie à passer d'un système de points APE à un soutien structurel plus contrôlé, organisé autour d'une enveloppe fermée que les ministres fonctionnels répartiront en fonction de critères "transparents" qu'ils définiront.

Le réseau Tec est assez perturbé ce jeudi en raison de cette manifestation. La direction du groupe déplore le fait que malgré des réunions de conciliation avec les syndicats pour prévenir tout problème, ces derniers ne respectent pas les accords passés. Elle rappelle qu'aucun préavis n'a été déposé dans l'entreprise. Conclusion: c'est le client qui paye le prix d'une action qui n'a rien à voir avec le Tec.

GRÈVE INATTENDUE DES TEC: LE POINT RÉGION PAR RÉGION 

A lire aussi

La FGTB assure que tout roule correctement aux TEC et accuse le ministre Di Antonio de déni de démocratie !

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?