Des millions d'euros octroyés aux communes qui fusionnent: "On a des idées pour renommer Orp-Jauche et Jodoigne" (vidéo)

Le gouvernement débloque un budget de 100 millions d'euros pour inciter les communes à fusionner. À terme, cela permettra de réaliser des économies. Orp-Jauche et Jodoigne ont déjà marqué leur intérêt pour ce projet.

Si les communes d'Orp-Jauche et Jodoigne venaient à fusionner, 22.900 habitants seraient réunis. Resterait à trouver un nom pour la nouvelle entité. Les cours d’eau qui traversent la région donnent des idées. "On imagine "Les deux Gette", par exemple, ça pourrait être sympa", lance Jean-Luc Meurice, bourgmestre de Jodoigne, au micro de nos reporters Sébastien Prophète et Alain Hougardy. Quant à savoir si les bourgmestres céderaient leur mayorat au profit de la fusion, Jean-Luc Meurice répond qu'il suivra la tendance. "Si c'est l'intérêt de nos habitants… Nous travaillons pour leur intérêt", rappelle-t-il.

Pas encore de fusion à l’ordre du jour. Mais pour les deux communes, dont les charges augmentent chaque année, la formule est plausible et comporte des avantages. "Les services sont rassemblés, on a besoin de moins de personnel, de moins de matériel, cite Hugues Ghenne, bourgmestre d'Orp-Jauche. Plutôt que de faire chacun sa petite politique dans sa commune et bien on peut les rassembler". "Je préférerais que cela reste petit, donc qu'on ne fusionne pas", dit cependant une habitante d'Orp-Jauche interviewée par nos reporters. "On a une belle petite commune, je pense qu'on est bien comme ça", rejoint une autre.


Les maisons communales ne disparaîtraient pas

Plus de 40 ans après la fusion des communes. La Wallonie va soutenir financièrement les candidates au rassemblement. Jusqu’à 20 millions d’euros par entité. "Il faut bien étudier la chose, estime Jean-Luc Meurice. Il faut garder des points d'accueil dans chaque commune, on ne peut pas faire des économies sur tout". "Jodoigne, j'y vis depuis longtemps, ça ferait bizarre que le nom disparaisse", dit un passant. "Je ne vois pas ce que ça va changer", dit une autre habitante.

Les communes intéressées ont jusqu’au mois de mai 2023 pour se manifester. En Flandre, certaines fusionnent. Le 1er janvier, leur nombre passera de 308 à 300.

Un reportage RTL INFO 19H de Sébastien Prophète et Alain Hougardy

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?