L'avocat de Mehdi Nemmouche demande de reporter son procès: "Des milliers de pages ont été ajoutées au dossier, je dois pouvoir les lire" (vidéo)

L'avocat de Mehdi Nemmouche, maître Sébastien Courtoy, estime que les conditions pour un procès équitable ne sont pas réunies pour son client. Dès lors, il demande un report de 15 jours du procès. "De nouvelles pièces sont déposées au dossier et se comptent en milliers de pages, nous avons besoin d'un minimum de temps pour les consulter", justifie-t-il.

C'est une information RTL. La défense de Medhi Nemmouche, accusé d'avoir commis l'attentat au Musée juif de Bruxelles en 2014, demande un report de 15 jours du procès prévu à partir du 10 janvier. Sébastien Courtoy, l'avocat du détenu, l'a confirmé au micro de notre reporter Benjamin Samyn. "La principale raison est que, tous les jours, de nouvelles pièces arrivent dans ce dossier, dont nous ne sommes même pas avisés, dont nous ne connaissons même pas encore le contenu alors que dans cinq jours, nous devons déposer une liste de témoins, a-t-il détaillé. Concrètement cela veut dire que pour le 14 décembre, nous devons déposer une liste figée de personnes (experts, témoins, policiers) que nous voudrions interroger, alors que de nouvelles pièces sont déposées sans cesse. Nous ne sommes plus en mesure de déposer cette liste de témoins à cause des manœuvres que je ne qualifie pas de déloyales mais carrément de malhonnêtes et indignes d'un état de droit que le parquet fédéral est en train d'opérer".

Les avocats de Mehdi Nemmouche demandent donc le report du procès pour se "donner l'occasion de prendre connaissance des nouvelles pièces que dépose le parquet fédéral".

D'après maître Sébastien Courtoy, les pièces ajoutées se comptent en "milliers de pages". "Ceci vient s'ajouter au fait que nous n'avons eu qu'un mois pour étudier un dossier qui fait une quarantaine de cartons, je dirais de mille pages chacun", a-t-il affirmé. Et, à titre d'exemple, l'avocat déclare: "Pendant 4 ans, les analyses des images n'ont pas prouvé la présence de Mehdi Nemmouche en repérages dans les jours qui précédent l'attaque. Et à un mois du procès, on nous affirme désormais le contraire. Cet élément est dans l'acte d'accusation et nous le contestons."

Du côté du parquet, on renvoie vers la présidente de la cour d'assises, seule compétente pour prendre en considération cette demande. "C'est elle qui estimera si les éléments, peut-être trop récents, ne permettent pas à la défense de les analyser", a rapporté notre reporter.

Pour rappel, Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer sont accusés d'avoir commis l'attentat au Musée juif de Bruxelles le 24 mai 2014. Le procès devait débuter le 10 janvier prochain devant la cour d'assises de Bruxelles.

Un reportage RTL INFO de Benjamyn Samyn

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?