Une voiture de police attaquée par des manifestants lors de la marche contre le pacte migratoire

Une centaine de personnes ont été arrêtées administrativement hier à Bruxelles, lors de la manifestation de l'extrême droite flamande, contre le pacte de Marrakech. Six arrestations judiciaires sont également à noter.

Des images de la violence de certains manifestants - qui ont fait reculer la police à proximité de la place van Meyel, à Etterbeek - ont été révélées. "Les images sont assez effrayantes. La plupart était habillé de noir et cagoulé", commente le bourgmestre de la commune, Vincent De Wolf.  

Sur les images de vidéosurveillance, on voit des individus descendre rapidement une rue qui aboutit juste à côté de la maison communale d’Etterbeek. Le véhicule est pris à partie immédiatement par les individus présents. "Ils étaient 50 voire 60. Ils s’en sont pris très violemment en frappant sur le pare-brise, sur les portières, les vitres. Heureusement que le policier qui conduisait le véhicule est resté calme. Il a reculé, pas trop rapidement, et a réussi à s’extraire", précise Vincent De Wolf au micro de notre journaliste Valérie Savoir. Il ajoute: "Je ne sais pas dans quel monde nous vivons mais cela veut dire qu’aujourd’hui des pompiers, des policiers qui sont là pour prêter main forte aux personnes en danger sont eux-mêmes mis en danger subitement. On ne sait pas ce qui se serait passé si cela avait dégénéré. Une telle violence gratuite envers les forces de l’ordre, je trouve cela inadmissible."

Les policiers présents dans le véhicule n’ont pas été blessés. La voiture, elle, est très fortement endommagée. "J’ai pu rencontrer les policiers par la suite et ils m’ont confirmé qu’ils ont eu très peur. Ils sont restés calmes et ont réagi professionnellement. Bravo à eux."

A lire aussi

Pacte migratoire: environ 5.500 manifestants CONTRE et 1.500 personnes POUR défilent à Bruxelles
Affrontements entre manifestants et policiers en marge de la marche contre le pacte de Marrakech: au moins 90 interpellations
Six personnes arrêtées lors de la manif contre le pacte migratoire: Ils ont un profil particulier, différent des gilets jaunes

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?