Découvrez la passion de Nelly, décorer son immense village de Noël: "Il y a plusieurs maisons, des moulins, une église, des petits chanteurs, des carrousels qui font de la musique..."

Nelly adore décorer chaque année son village de Noël dans sa véranda. Un loisir qu’elle aime partager autour d’elle, et c’est pour cela qu’elle nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous. Son village, long de plus de 7 mètres, compte de très nombreuses pièces: des bâtiments, des carrousels, des décors et de petits personnages, qu’elle prend plaisir à installer minutieusement. Le tout accompagné des musiques de circonstance et de guirlandes lumineuses. Pour elle, Noël est une des plus belles périodes de l’année.

On peut dire que Nelly est une véritable passionnée. Cette infirmière retraitée de 67 ans met, depuis de nombreuses années, tout son cœur dans la création d’un véritable village de Noël, dans sa maison à Herstal. Grand-mère de trois enfants, elle est très fière et a le sourire dès qu’elle évoque sa passion, dont elle pourrait parler durant des heures. 

Quand on voit le village qu’elle a installé chez elle, on en prend plein les yeux et les oreilles. Ça brille, ça danse et ça chante de toutes parts. "Il y a plusieurs maisons, des moulins, une église, et une cathédrale où il y a des petits chanteurs qui bougent", raconte-t-elle. "Il y a aussi un coin foire, avec des carrousels qui font de la musique. Et j’ai aussi installé un train électrique qui tourne autour du village". Et à côté de cela, Nelly n’oublie pas non plus de mettre son sapin. "Il est très grand et va jusqu’au plafond, je l’ai beaucoup garni. J’ai aussi une crèche avec des personnages de 20 centimètres".

nelly

"J’en achète chaque année"

Quand on lui demande combien de pièces elle possède dans sa collection, il lui est bien difficile de donner une réponse exacte. "Ça je ne saurais pas le dire. En plus, à chaque fois, je change certains décors, j’élimine des plus vieilles maisons et j’en remets des nouvelles, car j’en achète chaque année". Mais il n’y a aucun doute, il y en a des centaines. En vacances pour le moment en Espagne, elle n’oublie pas sa passion. "J’ai aussi acheté de nouvelles pièces ici. Ce sont des modèles différents de ceux que l’on trouve en Belgique", explique-t-elle.

Avec le temps, Nelly a donc agrandi sa collection. Si bien qu’il lui faut beaucoup de place pour arranger tout son village. "Je ne saurais pas le mettre dans le salon. C’est pour ça que je l'installe dans la véranda. Et il y reste souvent jusqu’à la fin janvier". Le dispositif qu’elle met en place est également assez impressionnant: "Au total, j’assemble trois tables de 2 mètres 40 sur 1 mètre 20 chacune. C’est très long".


Plusieurs jours pour tout installer

Et du travail pour tout mettre en place, il y en a. Nelly l’avoue, cela lui prend pas mal de temps. "Il me faut facilement 5 jours pour tout installer, car tout est rangé correctement dans le grenier". Et puis, place à l’imagination du moment lors de la création du village. "Evidemment je ne fais pas la même chose que l’année d’avant parce qu’il faut un peu changer. Donc c’est vrai que ça prend du temps".

NOEL-ILLU-BIS


Mais d’où lui vient cette passion? 

Elle a en fait commencé un peu par hasard il y a quelques années. "Je crois que j’ai vu ça dans un magasin, un tout petit village. Et j’ai commencé tout doucement", se souvient-elle. Et au fur et à mesure, elle y a pris goût. "Au début, je n’avais que deux ou trois maisons que je mettais sur mon bahut. Puis petit à petit, j’ai agrandi mon village". Nelly s’est rendue dans plusieurs magasins et a très rapidement été sous le charme. "Je suis allée à Saint-Georges et aussi au Luxembourg. Là ils vendent des maisons magnifiques! Ce n’est pas bon marché mais j’ai ainsi pu acheter de toutes belles maisons".

Et quand on aime on ne compte pas. Puisque ces maisons, neuves, lui coûtent entre 70 et 120 euros. Mais elle a plein d’autres petites astuces pour ne pas toujours devoir débourser autant d’argent. "J’aime beaucoup les brocantes, et là il y a des gens qui en revendent. Je les rachète et c’est donc moins cher". Mais ce n’est pas tout, Nelly profite aussi des promotions qui sont organisées dans les magasins. "Les prix sont très réduits pour des maisons qui ne fonctionnent plus fort bien. Je les achète, et avec mon mari, on démonte tout et on les remet à neuf".


De nombreux raccordements électriques

Nelly se souvient de plusieurs pièces qui sont passées dans ses mains, avant de pouvoir trôner dans son village. "Comme certains carrousels, par exemple. Ça a pris beaucoup de temps, mais on les a refaits entièrement". Son époux est donc lui aussi embarqué dans l’aventure, et son aide est précieuse, voire indispensable. "Il le faut, parce qu’il est électricien. Et vu tous les fils qui se retrouvent en dessous de la table, c’est vraiment très important. Il m’aide beaucoup pour tous les raccordements".

Et des raccordements, il y en a, si bien que Nelly ne met pas tout le temps en marche son village illuminé. "Parce qu’il y a le prix de l’électricité qui n’est pas pour rien. Donc je ne le fais fonctionner que quand mes petits-enfants arrivent, ou quand mes copains et mes copines viennent", détaille-t-elle.

NOEL-ILLU-TER

"J’aime faire profiter mon entourage"

Elle prend alors beaucoup de plaisir à leur montrer sa création. Et les réactions sont toujours très positives. "En tout cas, c’est ce qu’il parait. Ils sont émerveillés et me disent que c’est magnifique, et que c’est intéressant de venir voir mon village". Les yeux de ses petits-enfants sont également remplis d’étoiles. "Ils vont jouer avec le train, ils tournent autour du petit village. En fait, ça intéresse les plus grands comme les plus petits". La relève est donc déjà bien assurée, selon elle.

Tous ces commentaires et ces sourires lui font chaud au cœur. "Ça me fait vraiment plaisir de voir la réaction des gens, j’aime faire profiter mon entourage". Même si elle n’organise pas non plus des visites à proprement parler, Nelly est également prête à accueillir des gens qu’elle ne connait pas. "Ça ne me dérange pas qu’ils viennent voir le village et que l’on discute. J’aime bien parler", sourit-elle.

NOEL-ILLU-3


Un loisir qu'elle exerce à l’extérieur

Elle vit donc sa passion au maximum, et elle l’exporte même en dehors de ses murs, au sein de sa famille, mais pas uniquement. "Je commence à faire des villages chez ma belle-sœur, et chez ma belle-fille. Ils sont évidemment plus petits. Et ce n’est pas tout, je fais ça aussi pour une école à Oreye. Une de mes nièces y travaille en tant que secrétaire, et elle m’avait demandé si je n’avais pas quelques maisons à prêter pour faire un petit décor pour l’arrivée du Père Noël. C’est ce que j’ai fait, je n’ai pas hésité". Et en plus, ça ne coûte rien, Nelly fait cela bénévolement. "Ça me prend bien sûr du temps, mais je n’en retire aucun bénéfice, c’est vraiment pour faire plaisir".

Nelly ne voit pas le temps passer lorsqu’elle s’affaire à la réalisation de ces villages. Et c’est bien l’esprit des fêtes qui lui donne toute cette motivation. "J’aime bien l’ambiance de Noël, toutes ces lumières. En fait, je trouve qu’il n’y a pas assez de lumière dans la vie, il n’y a pas assez de gaieté. Et Noël, c’est pour moi un moment où on a plus le sourire".

Florent Tondeur

A lire aussi

Serge a tranformé son jardin en village de Noël: J’aimerais bien une fois aller voir le vrai père Noël
Hallucinant: ils ont placé la barre très haut en matière de décoration de noël! (vidéo)
Résisterez-vous à la bûche de Noël cette année? Tour d’horizon de ce qui se fait de mieux en la matière
Votre chat s'attaque à votre sapin de Noël? Ce propriétaire a trouvé LA solution (vidéo)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?