Un casse-vitesse volé dans une rue de Ragnies: "On a l’impression de vivre au bord d’une autoroute" (vidéos)

A Ragnies (Thuin), un casse-vitesse a été démonté et volé le week-end dernier par des vandales dans un endroit où les automobilistes roulent vite. Remplacer un tel ralentisseur coûte entre 5 et 10.000 euros. Le bourgmestre, Paul Furlan, va déposer plainte.

Un casse-vitesse avait été installée à l’entrée de la rue de la Roquette à Ragnies suite à la demande des citoyens. Interrogé par notre journaliste Marc Demoustiez, le bourgmestre Paul Furlan explique qu'il s'agit d'une voirie "qui traverse un village où on roule vite. Nous avons fait une réunion avec nos concitoyens. On a choisi l’endroit ensemble, et c’était un aménagement de sécurité en prévention d’autres aménagements qui vont venir dont l’installation d’un radar et des aménagements d’effets de porte à l’entrée du village."

"L’impression de vivre au bord d’une autoroute"

Selon, Philippe Becquet, un habitant de la rue de la Roquette, la vitesse est réellement un problème dans cette rue. "Je ne suis pas le seul à le constater. Tous les riverains et les autorités reconnaissent que de plus en plus de véhicules traversent le village à une vitesse excessive alors que celle-ci est limitée à 50km/h. J’ai donc pris l’initiative de placer une bâche (ndlr: après que le casse-vitesse ait été démonté) sur laquelle il est écrit 'Merci de rouler moins vite', pour éviter des accidents graves. Je pense que cela a un effet non-négligeable. Ici, on a parfois l’impression de vivre au bord d’une autoroute", confie-t-il au micro de notre journaliste.


"Des boulons sortaient de la voirie"

Mais qu'est-il arrivé à ce casse-vitesse? "Quelque chose d’inadmissible et de tout à fait scandaleux car pendant la nuit, une personne est venue avec du matériel pour enlever ce casse-vitesse et le détériorer", explique Paul Furlan. "Des boulons sortaient de la voirie et cela aurait pu occasionner de graves problèmes aux voitures, voire aux personnes. C’est de toute façon inadmissible qu’on s’attaque au mobilier urbain surtout quand il s’agit du matériel de sécurité." Remplacer un tel ralentisseur coûte entre 5 et 10.000 euros.


Un acte de vandalisme

La police mène à présent une enquête demandée par le bourgmestre de Thuin. "Je ne compte pas laisser les choses sans suite. Il est évident que quand on s’attaque à du matériel de sécurité et que quand des vies humaines sont en jeu, mon rôle est de faire respecter la loi et les règlements. Je serai intransigeant en ce qui concerne cette détérioration", indique-t-il.

Qui a donc retiré le casse-vitesse existant? Selon le maïeur, ce serait des particuliers. "Incontestablement, c’est un acte de vandalisme. Mes services m’assurent que ça ne peut pas être du charroi agricole ou un camion qui par inadvertance l’aurait cassé", précise-t-il. "C’est un acte volontaire mais je ne peux pas dire s’il s’agit d’un individu de la rue ou quelqu’un de l’extérieur puisque l’enquête est en cours. Il fallait en tout cas un engin pour retirer le casse-vitesse qui était ancré dans le sol." Un casse-vitesse va à présent être réinstallé à cet endroit. Des aménagements vont être réalisés prochainement.

Marc Demoustiez

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?