3.500 élèves brossent les cours pour réclamer une politique climatique ambitieuse: "C'est à la jeunesse et aux travailleurs à se bouger"

3.500 étudiants du secondaire ont manifesté ce matin dans le centre de Bruxelles pour réclamer une politique climatique plus ambitieuse aux responsables politiques. Des élèves qui ont décidé de ne pas aller en classe pour venir manifester. "Les scientifiques continuent de dire que nous creusons notre propre tombe, mais personne n'y fait rien. Pourquoi devrions-nous continuer à aller à l'école s'il n'y a pas d'avenir pour nous?", se demandaient les jeunes dans une vidéo postée le 5 janvier sur Facebook.

Sur place, une jeune élève a confié à notre journaliste Laura Jadot comment le mouvement était né, et quelles étaient leurs motivations. "C'est assez spontané. Il y a deux élèves de la région d'Anvers qui ont lancé l'initiative, parce qu'aujourd'hui c'est plus que crucial. Il y a une urgence, on ne peut pas attendre. Nos politiciens, eux, attendent encore et toujours mais ne font jamais rien. C'est à la jeunesse et aux travailleurs de se bouger".

L'idée, c'est de venir tous les jeudis devant le parlement. Les jeunes s'inspirent ainsi de l'action de Greta Thunberg, cette adolescente suédoise devenue célèbre pour son action hebdomadaire devant le parlement de Stockholm.

A lire aussi

Climat ACTE II: des élèves francophones veulent rejoindre le mouvement de demain mais...

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?