L'or, une valeur refuge, mais qui cache des arnaques: "Des personnes peu scrupuleuses extorquent leurs clients"

L'or reste une valeur refuge. Encore plus quand les marchés boursiers se montrent hésitants. Mais attention, si le prix de l'or est fixé sur les marchés internationaux, certains spécialistes du secteur s'octroient des marges disproportionnées. De petits épargnants peuvent ainsi rapidement perdre plusieurs centaines d'euros.

"Je travaille pour une société active dans le change et dans l'or d'investissement. Nous avons remarqué que de nombreux clients vendant de l'or ne comparaient malheureusement pas assez les prix appliqués par les différents intermédiaires", nous signale Arnaud, employé chez Gold and Forex International, via notre bouton orange Alertez-nous. Il ajoute: "Les clients tombent donc dans les mains de personnes peu scrupuleuses qui profitent de leur manque de connaissance pour leur 'extorquer' parfois jusqu'à 200 euros sur une pièce qui en vaut 1.000 euros". Soit 20%. Une marge colossale.

La mise en garde est primordiale, d'autant qu'avec le climat mondial ambiant, les marchés boursiers ne sont pas à la fête. En effet, les relations commerciales tendues entre la Chine et les États-Unis inquiètent les investisseurs. Le "shutdown" aux États-Unis et le mouvement des gilets jaunes en Europe (principalement en France) participent à ces doutes qui minent la croissance mondiale. Et comme toujours, quand la Bourse trinque, les valeurs refuges grimpent. L'or devrait ainsi à nouveau atteindre des sommets, selon les analystes, en 2019 et 2020.


"Pour une pièce qui vaut 260 euros, on lui avait donné 200 euros"

De nombreuses personnes pourraient donc se faire avoir si elles décident d'opter pour l'or afin de mettre leurs économies à l'abri des probables perturbations boursières. "Hier encore, j’ai eu au téléphone deux clients qui ont obtenu un prix dérisoire pour des pièces d’or par rapport au prix du marché. Après avoir effectué une opération avec d’autres marchands, ils ont eu un doute et nous ont contactés. Et la différence de prix était effectivement importante", précise Arnaud. "Par exemple, pour une pièce qui vaut 260 euros, on lui avait donné 200 euros. Et il ne m’a pas révélé le nombre de pièces vendues. Les gens se renseignent malheureusement souvent quand tout est vendu. Mais alors il est trop tard".

Si de telles différences sont possibles, c'est notamment parce que le marché de l'or n'est pas réglementé. "C’est comme si vous alliez chez un antiquaire pour connaître le prix d’un tableau. L’un vous proposera 1.000 euros, en voyant que vous n’avez pas conscience de la valeur de votre œuvre, et un autre vous l’achètera pour 10.000 euros", confie Didier Jacques, administrateur délégué de Gold & Forex International.


Les banques, sécurité assurée mais pas la meilleure rentabilité

Raison pour laquelle il est conseillé de se renseigner à plusieurs adresses avant de réaliser un échange. Sans oublier que les banques rachètent aussi l'or, mais uniquement les pièces ou lingots. "Oui évidemment on ne va pas avec sa dent en or ou avec un bijou à la banque. Mais sinon oui, on rachète de l'or", nous a assuré Valéry Halloy, responsable presse de BNP Paribas.

Les banques se basent sur le cours de l'or sur les marchés boursiers. Selon différents intervenants, ils ne proposent pas les meilleurs marges. Par contre, il s'agit d'intermédiaires sérieux où vous serez assuré d'éviter une "vraie" arnaque. "Il existe des lingots de différentes tailles. Si on est entre 5 et 10 grammes d'or, la banque prend une marge de 3,05%. De 11 à 20 grammes, on passe à 2,25%. Et au- delà de 20 grammes, la banque s'octroie une marge de 1,65%", précise Valéry Halloy.


"Le cours évolue 24h/24"

Enfin, même si ce principe est à prendre avec prudence, le cours de l'or se trouve aussi assez facilement sur internet. "Le cours de l’or évolue 24h/24. On le reçoit en dollars, et le cours du dollar évolue aussi. On mixe donc les deux et on l’adapte en euros. On ne peut donc pas tergiverser là-dessus. C’est un peu comme le cours du pétrole ou des devises. Le prix est le même partout dans le monde", précise Didier Jacques.

A ce prix, il faut ensuite déduire la marge réalisée par l'acheteur, souvent tenue secrète et variant en fonction de la quantité, comme le confirme l'exemple de la banque ci-dessus. Attention donc à ne pas trop s'écarter du prix de la valeur marchande, comme le font beaucoup de petits commerces qui ont pignon sur rue. "Il y a beaucoup de gens qui sont sérieux mais beaucoup d’autres qui ne le sont pas aussi. Certains marchands sont comme des araignées sur leur toile qui attendent la petite vieille qui passe pour l’arnaquer", conclut Didier Jacques.

Arnaud Vankerckhove

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?