Le bourgmestre de Knokke se plaint des voyageurs sans masque et menace de mettre en demeure la SNCB: les touristes sont surpris

Knokke-Heist menace de mettre en demeure la SNCB. La commune accuse la compagnie ferroviaire de ne pas avoir établi de protocole afin de lutter contre la propagation du Covid-19 sur la Côte cet été. Elle fait également savoir qu'elle pourrait fermer ses portes lors des pics de chaleur.

Ce lundi, nos reporters Julien Crête et Thomas Kinet se sont rendus à Knokke. Sur le quai de la gare, ils ont pu constater que les voyageurs qui débarquaient du train portaient presque tous un masque. Pourtant, le bourgmestre de la commune assure que ce n'est pas le cas et que sa commune est exposée au virus. Leopold Lippens se dit très préoccupé par "les visiteurs irrespectueux et les énormes désagréments" qui ont marqué les belles journées d'été de la semaine dernière. "Comme plusieurs autres villes côtières, Knokke-Heist a été envahie par des visiteurs qui n'ont pas respecté les règles. Ils ont causé des désagréments et du tort à la police, aux travailleurs sociaux et aux autres visiteurs", estime le bourgmestre qui menace de mettre la SNCB en demeure si un protocole fiable n'est pas établi. Un avis tranché qui surprend les voyageurs. "C’est dommage parce qu’on a un appartement ici, c’est pratique de venir en train", dit une jeune fille. "C’est tellement bien de pouvoir arriver en train à Knokke et puis tout le monde portait un masque dans le train, nous aussi d’ailleurs", dit un autre touriste.

Outre la menace de mise en demeure, Leopold Lippens envisage d'aller plus loin s'il le faut. "En outre, la possibilité de pouvoir boucler la station balnéaire les prochains jours de grande chaleur est à l'étude. Le nombre d'inspections ciblées, tant pour les visiteurs qui voyagent en train que pour ceux qui circulent en voiture, sera également fortement augmenté", conclut Leopold Lippens.


Leopold Lippens veut que la SNCB mette en place un protocole

Le bourgmestre estime que le risque est réel pour sa commune. "L'afflux incontrôlé de visiteurs en provenance des grandes villes de Belgique et du nord de la France s'est parfois fait en voiture, mais surtout en train", ajoute M. Lippens. "Ces grandes villes ne parviennent pas à endiguer les manifestations, les fêtes et autres rassemblements de masse, mettant ainsi en danger la sécurité à grande échelle. Si ces mêmes personnes se rendent ensuite à Knokke-Heist, cela crée des risques irresponsables et indésirables."

Selon le bourgmestre, la SNCB "tarde" à mettre en place un protocole qui permettrait de juguler la propagation du coronavirus sur la Côte cet été. "Il n'y a pas de dispositifs mis en place pour accroître la sécurité et l'application des mesures liées au Covid-19, ni une réduction de l'offre, ni un ajustement des prix. Il est urgent de se pencher sur ces questions, car c'est ainsi que la SNCB organise délibérément l'exportation du coronavirus de Bruxelles vers la Côte."

Julien Crête, Thomas Kinet, Belga, RTLINFO

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?