Un riverain filme une messe qui compte trop de participants, l'Église se défend: "Des personnes viennent se joindre en cours de route"

Une messe de Pâques a été célébrée à la Collégiale Saint-Vincent avec un public plus nombreux que les normes imposées. Il y avait plus de 15 participants. La fabrique d'Eglise se défend et plaide la bonne foi.

Dimanche dernier, lors de la messe de Pâques, un riverain veut vérifier si les mesures sont bien respectées lors de l'office et filme. Plus de 15 personnes, la limite tolérée actuellement, apparaissent sur les images.

"Une fois qu'il y a 15 personnes dans l'édifice, qu'il y ait quelqu'un qui empêche les autres de rentrer ! Ça ne doit pas être compliqué. J'ai cru comprendre dans un reportage télévisé que c'est ce qui se faisait dans certaines églises en Belgique", juge François Provot, riverain auteur de la vidéo.

Le masque est obligatoire à l'intérieur des églises. De son côté le diocèse reconnait que les fidèles sont aujourd'hui perdus face à ces mesure parfois floues. Si 15 personnes sont tolérées lors des messes hebdomadaires, ce nombre s'élève à 50 pour les funérailles.

"On est régulièrement confronté à cette difficulté. Beaucoup de gens ont du mal à comprendre cette limitation à 15 personnes et la difficulté réelle c'est qu'une fois qu'une célébration est commencée, il arrive parfois que des personnes viennent se joindre à la célébration en cours de route. C'est très difficile évidemment pour le prêtre de s'interrompre", explique Olivier Frohlich, vicaire général à l'évêché de Tournai.

Si la police a été avertie de cette infraction, aucun dossier n'a été ouvert au parquet de Mons. 

Fanny Dehaye, Sylvain Wynans

A lire aussi

Tournai: incendie dans un immeuble, les occupants évacués

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?