Polémique: 120 djihadistes partis en Syrie continuent de percevoir des allocations sociales

Polémique: 120 djihadistes partis en Syrie continuent de percevoir des allocations sociales

Plus d'infos sur Bruxelles

Willy Borsus, ministre en charge de l'Intégration, ne décolère pas. 120 djihadistes présumés partis se battre en Syrie ou en Irak continuent à percevoir des allocations sociales, notamment de la part des CPAS ce qui facilite leur départ. Willy Borsus prépare une circulaire imposant aux Centres Publics d'Action Sociale (CPAS) de livrer certaines informations pour couper les vivres aux terroristes. "A moins qu'un juge d'instruction nous le demande, nous ne pouvons pas" répond dans les journaux du groupe SudPresse le président du CPAS de Molenbeek.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?