Caterpillar: les travailleurs, menacés par la maison-mère, optent pour la grève à mi-temps

Les travailleurs de Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi) ont décidé mercredi matin de débrayer une demi-journée. Ils feront de même, en principe, chaque jour jusqu'à la fin de la semaine. De source syndicale, l'idée sous-jacente à ces actions est de rappeler le contexte de fermeture face à un groupe qui insiste sur les impératifs de production et d'expédition.

Mercredi en début de journée, une assemblée générale a rassemblé sur le site plusieurs centaines de travailleurs. Elle avait été organisée après les débordements de lundi et la mise en demeure adressée mardi à Caterpillar Belgium par Caterpillar SARL, le donneur d'ordre. Dans cette mise en demeure, la société de droit suisse demande à l'usine carolo de remédier à ses manquements contractuels. Ce qui implique notamment, selon elle, de retrouver certains niveaux de production et d'expédition.

Le débrayage de mercredi a eu des conséquences également pour les travailleurs des sous-traitants Yusen et Eutraco, occupés sur le site de Caterpillar à Gosselies. Ils ont quitté provisoirement leurs postes de travail.

A lire aussi

Manifestation Caterpillar: un millier de travailleurs attendus à Namur pour envoyer un message aux pouvoirs publics (photos)
Des experts carolos ont un plan pour créer des milliers d’emplois suite à la fermeture de Caterpillar
La direction de Caterpillar cherche à identifier les responsables des dégradations de ce matin: Ils seront sanctionnés (photos)
Tous les travailleurs de Caterpillar Gosselies en chômage économique? La maison-mère menace les syndicats

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?