Un nouvel engin de chantier part en fumée sur le site de Caterpillar Gosselies: "C'est un acte inconscient"

Le bras de fer est toujours extrêmement tendu chez Caterpillar entre la direction et les syndicats et ouvriers de l'usine à Gosselies. Ce vendredi, un nouvel engin de chantier est parti en fumée comme en témoigne une vidéo envoyée via le bouton orange Alertez-nous. "Il y a eu un début d'incendie, qui a été rapidement maîtrisé", nous a indiqué Jean-Marie Hosselet, permanent CSC. "C'est un acte isolé, un acte inconscient qui peut avoir des conséquences bien plus graves. Les organisations syndicales, en front commun, déplorent ce genre de comportement et appellent au calme. Mais sur ce site à Gosselies, il y a 30 hectares ouverts. On ne peut pas tout contrôler", a-t-il ajouté.


Les syndicats sortent déçus d'une réunion avec les gouvernements fédéral et régional

Notons également qu'une réunion s'est tenue ce vendredi après-midi entre les syndicats et les gouvernements fédéral et wallon à Namur. Les représentants syndicaux sont sortis déçus de la réunion. "Plusieurs points importants étaient sur la table. Malheureusement, les réponses que nous avons obtenues sont négatives", a ainsi regretté Ivan del Percio (FGTB Métal), au terme d'une entrevue qui aura duré près de trois heures.

Le front commun syndical avait notamment plaidé pour une mesure dérogatoire permettant les départs anticipés dès 52 ans et demi. "Nous avons appris vendredi que le SPF Emploi s'y oppose", a expliqué le responsable du syndicat socialiste. Même réponse négative aux exonérations fiscales réclamées par les représentants des travailleurs sur une partie des indemnités de rupture alors que ces exonérations avaient été accordées dans d'autres dossiers, et notamment lors de la fermeture de Ford Genk. "Sur ce point, on nous a dit que la loi avait changé en 2014 et qu'il n'y aurait pas de modalités particulières d'application pour les travailleurs de Caterpillar", a poursuivi Ivan del Percio. "Ces refus ne nous faciliteront pas la tâche alors que les négociations sont déjà tendues", a-t-il ajouté.

Quant aux éventuels repreneurs du site, aucun détail n'a été dévoilé. "On sait qu'il y en a plusieurs, mais on ignore leur identité", a encore affirmé le représentant de la FGTB. Une nouvelle réunion de conciliation devrait avoir lieu dans les prochains jours au SPF Emploi.

Les syndicats demandaient depuis longtemps de réduire l'âge d'accès au régime de chômage avec complément d'entrerprise

Les syndicats ont exprimé plusieurs fois, au cours des dernières semaines, à l'adresse du gouvernement fédéral, leur volonté de voir abaisser à 52,5 ans l'âge donnant accès au régime de chômage avec complément d'entreprise (ex-prépension).

Mais selon Caterpillar Belgium, le point n'est toutefois pas à l'ordre du jour des négociations actuelles. D'après la porte-parole de l'entreprise, abaisser cet âge en dessous de 55 ans n'est pas autorisé par les dispositions légales actuelles.

Fin décembre, Caterpillar Belgium et les syndicats ont adressé une demande conjointe pour permettre aux ouvriers à partir de 55 ans de bénéficier d'un régime de chômage avec complément d'entreprise. "Cela constitue déjà une exception nécessitant l'approbation du ministre fédéral de l'Emploi", a précisé la porte-parole. On connaît désormais la position du Service public fédéral de l'Emploi...


La maison-mère avait déjà adressé une mise en demeure

Le 6 février dernier, un engin mécanique avait déjà été endommagé. A la suite de cet incident, Caterpillar SARL, l'entreprise de droit suisse qui est le donneur d'ordre de l'usine carolorégienne, avait adressé une mise en demeure, réclamant à l'entreprise belge un retour de la sécurité et le respect de ses engagements contractuels en termes de production et d'expédition. En cas de non-rétablissement des conditions de sécurité, Caterpillar SARL avait alors évoqué la possibilité "de mettre un terme immédiat au contrat" qui lie les deux entités du groupe.

A lire aussi

Caterpillar: les travailleurs, menacés par la maison-mère, optent pour la grève à mi-temps
Le contact est renoué entre direction et syndicats de Caterpillar: Ce n'est pas encore le mariage, mais peut-être les fiançailles
Des centaines de travailleurs Caterpillar manifestent à Bruxelles, pour parler avec l'Europe...
Plus de 600 travailleurs de Caterpillar ont demandé la fin des licenciements boursiers
Un camionneur sauve une dame de 84 ans d'un car-jacking à Manage: la police cherche des témoins

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus