Voici le Google Chromecast Ultra: à quoi peut bien servir ce minuscule boitier rond ?

La troisième génération du petit "stick" de Google n'apporte pas d'énormes nouveautés, à part la prise en charge de la 4K et du HDR, deux nouvelles normes garantissant une meilleure qualité d'image, mais qui ne sont pas encore très répandues auprès du grand public. Cependant, le Chromecast Ultra, vendu environ 79€, reste le compagnon idéal pour rendre votre TV vraiment 'smart'. Explications.

Depuis quelques années, le géant du web qu'est Google tâtonne du côté du hardware, de la commercialisation de matériel servant à diffuser les nombreux contenus qu'il propose.

On pense en premier lieu à YouTube, la plateforme sociale de vidéo qui continue de cartonner, ayant désormais des 'stars' (des YouTubeurs) qui rassemblent des millions de fans, des millions de clics et des millions de pubs assurant une partie des revenus de Google.

Mais il y a également les services de streaming de musique (Play Music) et de vidéo (Play Movie), même s'ils ne sont pas très populaires en Europe, relégués en arrière-plan par des acteurs plus réputés comme Spotify et Netflix.

Quoi qu'il en soit, Google continue d'investir dans le développement et la commercialisation de matériel. A côté de la tablette Pixel C, très discrète dans nos régions, et des smartphones Pixel (qui ne sont même pas commercialisés en Europe), il y a les Chromecast, des petits boitiers à relier à la télévision, et qui servent précisément à diffuser le contenu audio et vidéo dont on vient de parler (et bien plus encore…).

petit
Un bien petit boitier signé Google

Quoi de neuf du côté des Chromecast ?

La troisième génération est arrivée sur le bureau de RTL info cette semaine, même si sa sortie remonte à la fin de l'année 2016. Elle s'appelle 'Chromecast Ultra', et son suffixe fait référence à la Ultra HD (UDH, ou encore 4K), cette nouvelle définition d'écran que de plus en plus de téléviseurs ont adoptée. Elle supporte également la norme HDR, qui sublime l'image, mais les contenus et les télévisions qui en tirent réellement profit sont encore assez dispersés. Voilà la plus grande nouveauté.

Mais il y a également la présence d'un port réseau situé sur le bloc d'alimentation, car ce contenu est assez gourmand en bande passante, et si votre Wi-Fi n'est pas assez puissant, la 4K ne s'affichera pas vraiment (Netflix adapte la qualité de l'image à celle de la connexion disponible à internet). Une excellente idée… si vous avez un câble et un port de libre sur votre routeur.

Le Chromecast Ultra serait également plus rapide que ses prédécesseurs pour charger et commencer la diffusion des contenus. Une assertion de Google difficile à vérifier mais le tout nous a semblé assez fluide et rapide, surtout si la connexion au réseau est bonne, forcément.

Rien de bien neuf, donc, et si vous avez déjà un Chromecast, il ne faut pas spécialement le remplacer, sauf si vous désespérez de diffuser du contenu en 4K HDR (mais on le répète, il est plutôt rare, sauf sur Netflix).

prise
Pas d'autoalimentation à partir du HDMI: il faut relier un chargeur microUSB (fourni)

Facile à installer

Ce minuscule boitier est à relier à la prise HDMI d'un téléviseur, de préférence UHD mais ce n'est pas du tout obligatoire. Il est toujours aussi petit et léger, et va donc pendre gentiment (mais pas spécialement élégamment) à l'arrière de votre TV.

L'installation est toujours aussi facile: vous le branchez à la télévision et à une prise de courant avec le chargeur microUSB fourni (hélas, il ne s'autoalimente pas avec le HDMI, ce qui serait bien pratique) ; vous téléchargez l'application Google Home et vous le configurez. Cela prend 2 minutes.

Comme les générations précédentes, le Chromecast Ultra va rendre votre téléviseur bien plus smart que n'importe quelle interface développée par le fabricant de cette télévision.

Quand l'installation est terminée, l’application Google Home vous proposera d'ailleurs de diffuser ("caster") les contenus issus des applications déjà installées sur votre téléphone et qui sont compatibles.

ss
L'application Google Home pour gérer votre Chromecast, et la notification qui permet de contrôler la diffusion de Netflix

Que peut-on diffuser sur le téléviseur à partir du Chromecast Ultra ?

Ensuite, libre à vous d'en trouver d'autres qui supportent le 'Google Cast', donc le principe de diffuser le contenu d'une appli sur un Chromecast, mais également sur certains téléviseurs supportant cette norme nativement (et il y en a de plus en plus, ce sont les télévisions dites 'Android', comme chez Philips et Sony).

Voici la liste complète des applications compatibles, dressée par Google. De manière générale, il suffit de chercher dans une appli le petit logo de Google Cast, à savoir un signal Wi-Fi couché dans l'angle d'un petit carré.

On pense premièrement aux services de streaming de vidéos: Netflix en tête, mais cela concerne aussi Play Movie, YouTube, Dailymotion, Hulu, PlayStation Vue, et un tas d'autres fournisseurs qui proposent leurs contenus via des applications et des abonnements.

On évoquera également les services de streaming audio comme Spotify, Deezer, TuneIn Radio, etc. Si le son de votre TV est bon (ou relié à un home cinéma), cela vaut la peine d'essayer.

Il y a aussi certains jeux (Angry Birds) ou applications (Facebook, Google Slides) qui diffusent tout ou partie du contenu sur la télévision.

Et n'oublions pas votre galerie photo, si vous utilisez celle de Google (Google Photos, que nous vous recommandons chaudement). Rien de plus simple pour montrer à tout le salon vos derniers clichés.

Enfin, sachez que certains appareils Android peuvent même faire du 'mirroring', donc afficher leur écran (vertical…) sur une TV (horizontal). Ça peut servir…

Bref, les possibilités sont innombrables et cela permet réellement d'enrichir l'expérience TV. Et pour 79€, on n'est pas volé.

reseau
Option pratique pour les contenus 4K: une prise réseau, à relier au chargeur et à votre routeur

A lire aussi

Le seul poisson d'avril sur le web qui vaut la peine de perdre 3 minutes, c'est celui de Google
Google Maps donnera bientôt le trafic SNCB en temps réel
Google lance un nouvel outil contre les fausses informations
L'atlas Google Earth relancé dans une version plus riche

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus