Ils sont venus pour Booba, Julien Doré ou Salut c'est cool mais aussi pour l'atmosphère des Ardentes: "C'est l'ambiance à la liégeoise, conviviale"

Tout jeune festival si on le compare aux vieux Dour, Werchter ou Couleur Café, Les Ardentes ont réussi à s'imposer, en une dizaine d'années, comme l'un des rendez-vous musicaux incontournables de l'été. Programmation musicale, ambiance ou lieu, qu'est-ce qui a convaincu les fans de musique? Il suffit de se balader dans les allées du parc Reine Astrid pour comprendre que ce qui plaît, c'est l'ambiance "à la liégeoise". Nous avons rencontré Lisa, Melvin, Lionel, Aurelia et Laurent et tous n'avaient qu'un mot à la bouche: "convivialité". "C'est l'ambiance à la liégeoise, conviviale, tout le monde boit un coup ensemble", nous explique ce dernier.

Aurelia, 27 ans, est une Liégeoise d'adoption. Venue y faire ses études à 18 ans, elle n'a jamais pu en repartir. Participer à ce festival est donc naturel pour elle. "On est à Liège donc c'est la Cité ardente comme on le dit souvent. C'est la bonne ambiance c'est les gens, raconte-t-elle. Il y a des Liégeois, des gens qui ne sont pas de Belgique, donc je trouve ça super de pouvoir partager ces moments avec des personnes différentes et on sait faire la fête". Pour Lionel, c'est un festival qu'il faut faire au moins une fois dans sa vie.

Hormis l'ambiance liégeoise, nos festivaliers désignent un autre gros point fort: la programmation musicale variée. "C'est différent des autres festivals parce que souvent c'est électro, ici il y a de tout. Il y a beaucoup de groupes différents. Il y a Julien Doré et puis t'as Damso, c'est hyper différent", fait remarquer Lisa, une Bruxelloise qui assiste pour la première fois au festival en logeant au camping. "Il y a Booba et Salut c'est cool alors que c'est deux genres opposés", renchérit Lionel.

Et cette programmation musicale attire même des amateurs de musique venus de l'étranger. Melvin, 22 ans, est venu spécialement de Nancy avec ses amis pour le festival. "La programmation est vachement hip-hop, donc on s'est dit, cette année, il faut vraiment y aller", nous dit-il en ajoutant que la convivialité des Belges y est aussi pour beaucoup.

Seul bémol pour Laurent, il manque quelques genres musicaux à l'affiche: "Il manque vraiment des artistes en techno, en drum, en dub step. L'affiche est beaucoup plus axée rap, hip-hop cette année et je trouve qu'ils pourraient vachement faire un effort au niveau des noms."

Malgré ce petit point négatif, nous n'avons rencontré que des festivaliers ravis, ce qui devrait assurer aux Ardentes encore de belles années de musique.

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus