"On doit arrêter de pointer l'Afsca du doigt": l'agence pour la sécurité alimentaire se défend fermement suite au scandale des œufs

Alors que l’Afsca, l'Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire, se veut rassurante et estime aujourd'hui que seul un lot d'œufs sur 10 fait l'objet d'un rappel, Le Soir publie une information plutôt embarrassante pour elle. Elle aurait été mise au courant des dangers du fipronil depuis juin 2016. L'agence se dit accusée à tort et se défend. Justine Sow et Gaetan Lilon ont interrogé son porte-parole pour le RTL INFO 13H.

L'information fait la Une du journal Le Soir. D'après le quotidien, le conseil supérieur de la Santé avait alerté l'Agence fédérale pour la sécurité alimentaire sur les dangers du fipronil dès 2016. L'Afsca reconnait avoir reçu ce rapport. Mais à l'époque, rien n'indiquait que cet insecticide puisse se retrouver dans les œufs.

"De 2014 à 2016, on fait près de 10.000 analyses sur le fipronil, dans le secteur de la production végétale, et donc tout ce qui est légumes, fruits, également le thé, le miel, et on a, à cette époque, aucune idée que ça peut se retrouver dans des exploitations avicoles de poules pondeuses. On le sait à partir du moment où on met en évidence la fraude", explique Jean-Sébastien Walhin, porte-parole de l’Afsca.

Dans 99,9% des cas, les analyses montraient des produits conformes. L'Afsca affirme donc avoir fait son travail en fonction des informations dont elle disposait. Elle dit aussi en avoir assez d'être critiquée, à tort selon elle. "Encore une fois, accuser l’Afsca d’une chose pour laquelle elle n’est pas responsable, et surtout, des actions qu’elle avait déjà prises pour assurer la santé du consommateur, il y a un moment donné où assez, c’est assez, et on estime qu’on doit arrêter de chaque fois pointer du doigt l’agence", estime le porte-parole.

En attendant, l'Asfsca étend ses analyses, à la viande de poule pondeuse notamment. L'objectif: s'assurer que leur chair éventuellement contaminée, ne se retrouve pas dans l'assiette du consommateur.

Entre temps, la mesure de rappel qui visait 10 lots d'œufs a été partiellement levée en Belgique. Neuf d'entre eux sont propres à la consommation.

 

 

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus