Ce café australien demande aux hommes de payer plus cher que les femmes: voici pourquoi

Une addition différente selon le genre du client, c'est ce que propose un café à Melbourne, en Australie, pour dénoncer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.

Il n'est ouvert que depuis le 3 août, mais en Australie le "Handsome Her" fait déjà l'objet d'un vaste débat. En cause, les codes imposés par l'établissement. Si l'on en croit les règles, minutieusement écrites à la craie sur une pancarte du café, les hommes sont invités à payer 18% de plus que les femmes. La raison? En Australie, les hommes gagnent environ 17,7% de plus que les femmes. Pour la direction du restaurant, rien de plus normal donc que les clients masculins se voient attribuer une facture plus élevée. 

Discrimination ou sensibilisation?

Par le biais de cette initiative, les gérants du "Handsome Her" espèrent mettre l'accent sur un véritable problème sociétal. Sur Internet, certains ont dénoncé une taxe discriminatoire. "La discrimination contre les individus en fonction de leur race, genre, orientation sexuelle ou appartenance ethnique est moralement et légalement mauvaise", note un Twittos.

"Tout ce que nous voulions, c'est sensibiliser et permettre l'émergence de conversations sur l'écart entre les sexes", a déclaré Belle Ngien, la responsable du café dans une interview donnée à CNN.

En réalité, les hommes ont le choix

En réalité, arrivé le moment de l'addition, les hommes ont le choix. Ils peuvent décider de payer ou non cette taxe de 18%. Les fonds récoltés sont ensuite reversés à des associations caritatives qui œuvrent pour le droit des femmes.

Sur Facebook, les gérants du restaurant ont expliqué que cette initiative avait été couronnée de succès. Ils seraient ainsi nombreux à s'être précipités pour payer la taxe "imposée".

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus