Résistante très active, elle avait transmis de précieux renseignements sur les bombes V1 et V2 allemandes: Jeannie de Clarens est décédée

Ancienne espionne de la résistance française pendant la seconde guerre mondiale, Jeannie de Clarens, née Rousseau, est décédée dans sa 98e année, a annoncé sa famille dans un faire-part publié par le quotidien Le Monde.

Membre d' Alliance, l'un des réseaux de renseignement les plus actifs de la résistance, sous le pseudonyme d'Amniarix, Jeannie de Clarens avait transmis en 1943 à Londres des informations très précises sur les bombes volantes allemandes V1 et V2 mises au point à Peenemünde.

Ce rapport détaillé avait décidé les Britanniques à intervenir et la Royal Air Force avait procédé à un raid de très grande envergure en août 1943 sur la base de Peenemünde (Poméranie) qui avait provoqué des dégâts humains et matériels considérables.

Arrêtée, elle avait été déportée à Ravensbrück. Elle était titulaire de la Médaille de la Résistance et, depuis 2009, grand officier de la Légion d'honneur.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?