Pascale Peraïta, ex-présidente du CPAS de Bruxelles, annonce qu'elle veut revenir au Samusocial: pour obtenir des indemnités?

L'avocat de l'ex-présidente du CPAS de Bruxelles Pascale Peraïta a informé le président démissionnaire du Samusocial, Michel Degueldre, de l'intention de sa cliente de mettre un terme au congé sans solde qui lui avait été octroyé en tant que directrice lorsqu'elle est devenue présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles. Selon la RTBF, il est peu probable que Mme Peraïta envisage de réintégrer le Samusocial. Le courrier de son avocat a plus probablement pour objectif de préserver les droits de l'ancienne directrice à une indemnité de préavis en cas de licenciement.


Ecolo pointe du doigt la majorité PS-MR à la Ville de Bruxelles

Pour le député Alain Maron, c'est l'histoire d'une "catastrophe annoncée" (ndlr: on a appris l'existence de ce congé sans solde et de la possibilité juridique d'un retour de Pascale Peraïta à la direction de l'asbl, lors des travaux de la commission d'enquête). Il appartient à ses yeux à la majorité PS-MR de la Ville, qui a pris la responsabilité politique de la désigner à la présidence du CPAS, de trouver une solution pour que ce scénario ne se produise pas. "Il est en tout cas hors de question qu'elle revienne à la direction du Samusocial et/ou que les pouvoirs publics doivent payer à Mme Peraïta des indemnités de sortie", a insisté le député Ecolo.


Le MR renvoie vers les administrateurs du Samusocial, "tous socialistes"

"Toute procédure juridique doit pouvoir être initiée afin d'éviter un retour de P. Peraïta au Samusocial et tout paiement d'indemnités", a commenté mercredi soir le chef de file libéral Vincent De Wolf. Pour lui, le MR de la Ville de Bruxelles n'a aucune responsabilité dans ce cas de figure, contrairement à ce juge le député Ecolo Alain Maron. La mise en congé sans solde de Pascale Paraïta au sein du Samusocial incombe "aux seuls administrateurs, tous socialistes, au sein de cette asbl". M. De Wolf a ajouté qu'il revenait au gouvernement bruxellois de prendre ses responsabilités et de convoquer sans délai l'Assemblée Générale du Samusocial.

A lire aussi

Des emplois menacés et les dons en baisse au Samusocial suite au scandale: On s'est fait rouler (vidéo)
Le MR pas près de lâcher le PS à Bruxelles: La ville n’a rien à voir avec le Samusocial
Samusocial: pour Fremault, il y a eu des pressions de cabinets, mais pas d'obstruction de Vervoort
Commission d'enquête Samusocial - Il faut d'urgence une structure publique pour les sans abri, juge Guy Vanhengel

Reactions

En ce moment sur RTL info

Alertez nous


Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?

Pour rendre votre visite plus agréable RTL info utilise des cookies

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies strictement nécessaires à la navigation.

Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment. En savoir plus