Eden Hazard ne se voit pas gagner le prochain Ballon d'Or: "Dans le jeu, j'ai déjà fait mieux que cette année"

Eden Hazard est en grande forme en ce début de saison. Le capitaine des Diables Rouges a inscrit 7 buts et délivré 3 assists en 8 rencontres avec Chelsea. Avec l'équipe nationale, il a ajouté 2 buts et 1 passe décisive à son compteur. "En termes de stats, c'est le meilleur début de saison de ma carrière. En termes de matchs, j'ai déjà fait mieux", a résumé Hazard jeudi à Tubize, en conférence de presse.

"C'est vrai que je marque et que je fais des passes, mais sur certains matchs, il y a des choses que je rate, mais comme je marque ça ne se voit pas. Donc je pense que je peux encore progresser", a confié Hazard.

Selon le N.10, "la dernière saison à Lille était très bonne en termes de footbal et de stats. La 2e année de Mourinho et la 1re année de Conte aussi j'étais très bon, mais je marquais moins." Les raisons de ce début de saison spectaculaire? "Un peu de chance, et un rôle un peu plus offensif à Chelsea, plus près du but", résume Hazard. "Je prends plus ma chance, et quand on marque des buts on a toujours envie d'en marquer plus. Depuis quelques années, avec les Diables Rouges ça se passe très bien aussi, j'espère continuer de marquer des buts pour faire plaisir aux supporters."

A Chelsea, Hazard a désormais comme entraîneur l'Italien Maurizio Sarri, qui, à Naples, avait transformé Dries Mertens en un redoutable avant-centre. "Il m'a dit 'offensivement fais ce que tu veux si défensivement tu fais ce que je veux'. C'est un coach qui a la réputation d'aimer le football offensif, d'avoir le ballon, c'est bien pour moi."

De quoi parler d'un "effet Sarri" pour Hazard? "C'est ce qu'on dit, quand on est en forme c'est grâce au coach", a souri le capitaine des Diables Rouges. "Si j'en suis là, c'est surement grâce à lui mais aussi grâce aux autres passés avant. Le système différent fait que je suis très performant, ça se ressent plus car je marque plus. C'est grâce à lui mais aussi grâce à moi."

A lire aussi

L'ancien agent de joueur Nenad Petrovic décrypte le scandale: On parle d'un système, on est face à quelque chose de terrible
Suspicion de fraude dans le milieu du football: les trois dirigeants malinois ont été libérés
Voici le nom des deux premiers joueurs entendus dans l'affaire de corruption du football belge
Vincent Kompany FRACASSE le monde du football: Proche des pratiques de la traite d'êtres humains, du trafic de drogue et de la prostitution
L'Union belge déplore l'impact du scandale sur l'image de notre football

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?