L'arnaque au compte Microsoft est de retour: "Si tu télécharges l'application, ils hackent ton ordinateur et te demandent de l'argent"

L'arnaque au compte Microsoft est de retour: "Si tu télécharges l'application, ils hackent ton ordinateur et te demandent de l'argent"

Plus d'infos sur Arnaque

Zineb, comme d'autres personnes, a contacté la rédaction de RTL info pour prévenir: des escrocs appellent des utilisateurs au hasard et leur font croire que leur ordinateur est infesté. Et ils prétendent être "de Microsoft".

Plusieurs personnes ont alerté la rédaction de RTL info depuis le début de l'année 2018 pour signaler que l'arnaque dite 'au compte Microsoft' est en recrudescence.

Zineb a contacté la rédaction de RTL info dernièrement, via le bouton orange Alertez-nous, car elle a été victime d'une tentative de piratage à distance. "Ils m'ont appelé sur mon téléphone fixe. Ce n'étaient pas des Américains ou des Anglais, ils parlaient avec un fort accent indien. Ils disaient pourtant être basés à Londres".

Comme cette jeune Bruxelloise de 20 ans parle l'anglais, elle accepte de discuter avec eux. "Ils m'ont dit qu'ils travaillaient pour Microsoft et qu'ils recevaient des alertes depuis quelques jours. Et que soi-disant, des hackers essaient de prendre le contrôle de mon ordinateur pour me voler mes informations".


"Il n'y a aucune relation" entre le numéro de téléphone et l'ordinateur

Notre témoin reconnait "ne pas s'y connaître beaucoup en informatique", mais elle flaire quelque chose d'anormal. "Je leur ai demandé comment c'était possible qu'ils m'appellent sur mon téléphone fixe pour me parler de mon ordinateur. Il n'y a aucune relation entre les deux. En plus, je n'ai pas de PC, j'ai un Mac".

Face à ces questions pertinentes, les escrocs tentent d'embrouiller Zineb. "Ils m'ont dit que non, qu'il y avait tout de même moyen que Microsoft ait installé quelque chose sur mon Mac. C'était n'importe quoi".

Il y avait deux interlocuteurs, "ils se relayaient quand l'autre ne savait plus quoi dire". Ils ont continué, dans deux appels téléphoniques successifs, à faire croire à Zineb qu'elle devait régler le problème le plus vite possible car ils continuaient de recevoir des alertes. "Ils m'ont dit de télécharger des applications, et après, sans doute, ils auraient hacké mon ordinateur, et ils m'auraient demandé de l'argent" pour récupérer tous les fichiers. Une hypothèse assez probable...

Zineb ne s'est pas fait avoir car "il n'y avait rien de logique". Mais elle tenait à prévenir que ce type d'arnaque était de retour en Belgique en 2018.

Nathalie a eu la même mésaventure en mars. "Les arnaques de fausses Team Microsoft sont de retour. Voici quelques semaines que cette fameuse team me contacte... sur mon téléphone fixe (dont la ligne est différente de celle de mon internet). Les appels se font en anglais; et toujours dans la même tranche d'heure sur la semaine. Malgré mon mauvais anglais, je me suis fait un pense-bête: 'You are a fake team, Microsoft never call in english, they used mother's language of people they call. Real Microsoft, Web fraud unit and police are alerted. I have no computer at home. Stop to calling me, you are a fraud team'... on me raccroche directement au nez... mais les appels reprennent dès le lendemain. C'est fatigant".


Microsoft ne téléphone jamais pour signaler un problème avec l'ordinateur d'une personne

C'est loin d'être la première arnaque de ce genre. En 2015 déjà, on évoquait pour la première fois une tentative identique. Microsoft nous avait expliqué qu'il a des règles bien précises pour entrer en contact avec ses utilisateurs.

"On ne va jamais prendre proactivement l'initiative d'appeler un particulier. Et s'il y a un dossier en cours, ou une procédure de dépannage, on appelle toujours dans la langue maternelle de l'utilisateur", avait expliqué une porte-parole.

"Mais surtout, sachez qu'on appellerait jamais pour signaler un problème avec l'ordinateur d'une personne".

Nos conseils

Microsoft ne vous demandera donc jamais par téléphone d'installer des applications à distance car votre ordinateur est la proie de pirates. Si vous échangez des emails avec Microsoft à propos de Windows, de logiciels de type Office, de OneDrive (cloud), vérifiez toujours l'adresse email réelle de l'expéditeur (pas le nom affiché, qui est souvent trompeur). Si l'adresse vous semble réellement provenir de Microsoft, l'email va vous renvoyer vers une plateforme de téléchargement officielle (cliquez sur la zone à côté du début de l'URL pour voir à qui appartient le certificat de sécurité) semblable à celle-ci :contour

Il faut reconnaitre cependant que la situation est complexe, car de nombreux sites web tentent de faire la même chose que ce que les escrocs ont essayé de faire avec Zineb: installer une application, un logiciel espion, un genre de virus qui va infecter votre machine.

L'idée est toujours, au final de vous soutirer de l'argent, soit en espionnant vos mots de passe/coordonnées de carte de crédit, soit en installant des logiciels qui paralysent votre machine jusqu'à ce que vous ayez payé.

Notre conseil: ne téléchargez jamais des applications via un pop-up qui apparait sur un site. Si vous cherchez un logiciel sous Windows, allez sur le site de l'éditeur du logiciel pour être sûr de ne pas faire d'erreur. Vérifiez également le premier lien suggéré par la recherche Google en vue de trouver un logiciel, car il s'agit parfois d'un résultat sponsorisé qui ne renvoie pas vers le logiciel original, mais une mauvaise copie ou pire, un logiciel espion.

Mathieu Tamigniau

A lire aussi

Attention, l'arnaque "à la vidéo" de Facebook est de retour: "Ça se propage à une vitesse folle" Non, Ryanair n'offre pas de vols gratuits pour ses 33 ans, c'est une ARNAQUE "J'ai reçu un SMS bizarre d'Electrabel": ce n'est pas une arnaque, mais une dette du client qui est… vendue N'entrez pas vos données si vous recevez ce mail soi-disant des "impôts": Muhammed et Christophe vous alertent sur l'arnaque qui circule en ce moment Des arnaqueurs utilisent l'enseigne MediaMarkt pour vous duper: "Beaucoup de consommateurs tombent dans le piège" La Belgique, proie facile pour les pirates informatiques? Les cyber-flics dénoncent un manque de personnel Jacques, 69 ans, est mineur aux yeux de Microsoft: il doit sortir sa carte de crédit ou d'identité pour continuer à utiliser sa boîte Hotmail Tentative d'arnaque via la facture Base: "Ils ont dit que les Russes allaient nous pirater" Sundy, nouvelle victime d'une arnaque mêlant 2ememain.be et un célèbre transporteur: "Ils se sont connectés à trois de mes comptes" Vérifiez toujours l'authenticité des célébrités que vous suivez sur Instagram: "Maria del Rio me dit que j'ai gagné un iPhone, elle a besoin de mes infos personnelles" Armille victime de l'arnaque du smartphone à 1,5€: "A 72 ans, c'était ma première carte de crédit"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?