Jan Jambon à propos du policier abattu à Spa: "C’était une dispute dans un café où la police est intervenue, une équipe de deux policiers"

Un policier a été abattu cette nuit à Spa alors qu'il était en intervention. Un homme d'origine néerlandaise a été arrêté.

Un agent de la zone de police des Fagnes a été abattu à Spa dans la nuit de samedi à dimanche. Les forces de l'ordre sont à la recherche du ou des suspects en région spadoise. Selon le ministère de l'Intérieur, les faits concernent une intervention sur une dispute. "Comme vous le savez, c’était une dispute dans un café, où la police est intervenue, une équipe de deux policiers. On a tiré sur un des policiers, qui a presque immédiatement perdu la vie. Puis, les suspects ont pris la fuite en voiture et on a immédiatement poursuivi la voiture. Un des criminels, je dirais, est arrêté. Il était blessé, je pense par une balle de la police. On continue la recherche des autres auteurs. L’enquête est en cours, le parquet fait l’enquête, et dès qu’ils ont plus d’informations, ils vont communiquer.", a expliqué le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, au micro de Thomas Kinet pour RTLinfo.


"C’est incomparable avec l’autre incident à Liège"

Le ministre a tenu à faire la différence entre ce qui s'est passé cette nuit et l'attaque terroriste de Liège d'il y a quelques mois. "On sait que la profession de policier est un métier avec beaucoup de risques. Ici, on parle de quelque chose qui s’est passé dans un café, donc c’est incomparable avec l’autre incident à Liège, qui était plutôt dans une atmosphère terroriste. Des cas comme celui-ci, on en connaît depuis toujours, avec une conséquence, ici, dramatique, mais ce sont des choses qui font partie du métier de la police, on sait très bien qu’ils font tout pour notre protection, pour notre sécurité, même au risque de leur propre vie. De nouveau, c’est prouvé. On ne peut pas remercier assez les policiers et avoir du respect pour eux qui jour et nuit, au risque de leur propre vie, s’engagent pour notre sécurité. Tous mes sentiments vont vers les collègues de la zone, mais aussi vers la famille de ce policier. Ce qu’ils font aujourd’hui, c’est indescriptible", a-t-il précisé.


"Le métier de policier est un métier à risque, l’exclure à 100%, c’est très difficile"

M. Jambon a aussi abordé les risques du métier de policier. "On doit toujours voir si on peut apprendre quelque chose. Le métier de policier est un métier à risque, l’exclure à 100%, c’est très difficile, mais on doit voir si on peut apprendre quelque chose de ce qui s’est passé ici. C’est encore trop tôt, l’enquête est encore en cours, et dès qu’on a plus d’informations, on va voir", a-t-il ajouté.

A lire aussi

Le policier abattu cette nuit à Spa intervenait sur une dispute: le suspect interpellé est-il bien le tireur? Stéphane Deldicque, de la CSC Police, réagit à la mort du policier à Spa: "C’est un collègue de 38 ans qui a été lâchement abattu" Ce Spadois a été réveillé par les coups de feu qui ont tué le policier: "J'ai vu un agent de police qui était agenouillé à côté d’un autre monsieur à qui il essayait de porter secours" Policier abattu à Spa: le Roi Philippe s'est rendu sur place Policier abattu à Spa: l'audition du suspect est suspendue, deux personnes toujours en fuite Un collègue du policier Amaury Delrez tué à Spa s'exprime: "Tu faisais partie d'une grande famille" Le décès d'un nouveau-né à Arlon éveille les soupçons de la police

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?