Soupçonné d'être un dealer, un habitant de la cité du Peterbos acquitté au bénéfice du doute

Soupçonné d'être un dealer, un habitant de la cité du Peterbos acquitté au bénéfice du doute

C’est une information RTL: Ayoub F., né en 1996 et habitant à Anderlecht dans la cité du Peterbos, a été acquitté par le tribunal correctionnel alors que la police le soupçonne d’être un dealer actif. Il explique être un simple consommateur. La justice a décidé de le croire, au bénéfice du doute.


Des empreintes qui accusent

En avril 2016 des policiers découvrent dans un hall d'immeuble du parc du Peterbos, un sac poubelle contenant quatre autres sacs dans lesquels se trouvent 397 grammes de cannabis conditionnés en 171 pacsons et 389 euros en petites coupures. Des empreintes de Ayoub F. se trouvant sur les sachets vont ressortir de l'analyse du laboratoire.

Soupçonné d'être un dealer, un habitant de la cité du Peterbos acquitté au bénéfice du doute

En janvier 2017, les policiers font une découverte dans le hall d'un immeuble du Peterbos  130 euros, 61, 29 grammes de cannabis conditionnés en 33 pacsons et 1106 pacsons vides.

A nouveau, une trace d'empreinte va être découverte sur un pacson contenant du cannabis.

Soupçonné d'être un dealer, un habitant de la cité du Peterbos acquitté au bénéfice du doute
 
Malgré les éléments à charge, devant le tribunal correctionnel Ayoub F. reconnait être consommateur de cannabis mais nie toute vente.


Il touchait les paquets en tant que "consommateur"

Son avocat Hamid El Abouti estime que le doute existe: "C'est vrai, son empreinte se trouve à plusieurs reprises sur les paquets de cannabis. Nous avons expliqué devant le juge qu'il les touchait en tant que consommateur pour choisir le sachet le plus avantageux au moment de l’achat. Il ne s'agit pas de vente."

Une explication que la justice a estimé possible, au bénéfice du doute. Car dans le même temps, les différents éléments d'enquête n'ont pas révélé d'éléments à charge.

Maître El Abouti, l'avocat du dealer présumé, réagit: "Je suis satisfait de constater que les tribunaux accordent encore le bénéfice du doute et se basent sur l’absence réelle de preuve et non pas uniquement sur des impressions."

La prévention de vendeur de stupéfiants ayant été abandonnée, Ayoub F. devait répondre devant le tribunal en tant que consommateur. Mais après six mois, la prévention des faits est arrivé à sa limite... et le dealeur présumé est acquitté pour l'ensemble des faits.

Benjamin Samyn

A lire aussi

Trafic de drogue dans le quartier du Peterbos à Anderlecht: les prévenus ont écopé de peines de prison

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?