300 enfants sont diagnostiqués diabétiques chaque année en Belgique: "Il buvait énormément, ce n'était pas normal"

300 enfants sont diagnostiqués diabétiques chaque année en Belgique: "Il buvait énormément, ce n'était pas normal"

300 nouveaux enfants de moins de 15 ans sont diagnostiqués diabétiques chaque année en Belgique. C'est une augmentation de 3,7% par an, même si la hausse est de 5% chez les tous petits. Ce constat a été dressé à l'occasion de la journée mondiale du diabète. C'est surtout le diabète de type 1 qui touche les enfants. Peut-on l'enrayer? C'est difficile, comme l'explique Philippe Lysy, responsable de l'unité d'endocrinologie pédiatrique aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles. "On n'arrive pas à faire en sorte que le diabète de type 1 n'arrive pas ou ne progresse pas. Une des choses qui est certaine c'est qu'il y a une inflammation locale dans le pancréas. Donc agir sur cette inflammation pourrait être une solution, soit très tôt après le diagnostic, soit avant le diagnostic, ce qui serait encore mieux", a-t-il déclaré.

On était perdu, on ne savait pas ce qu'il avait. Puis on nous a annoncé le diabète, c'est le monde qui s'effondre

Nous avons rencontré une maman qui a découvert le diabète de son fils de 3 ans quand il avait 1 an. "C'est le choc". Parmi les indices: "Il buvait énormément, ce n'était pas normal, et il urinait beaucoup. Le pédiatre, au début, m'avait dit que c'était normal, qu'il était petit et qu'il bougeait beaucoup. Après, j'ai constaté que c'était vraiment 1,5 litre d'eau par jour, or il était petit…".

Après un test urinaire, les parents ont été à l'hôpital. "On était perdu, on ne savait pas ce qu'il avait. Puis on nous a annoncé le diabète, c'est le monde qui s'effondre". La vie de la famille a changé. Le pancréas de l'enfant ne travaille plus, "donc à chaque fois que mon enfant mange, je dois lui donner de l'insuline, et pour ça il y la pompe, je ne dois le piquer qu'une fois tous les trois jours".


La responsabilité des parents

Des hôpitaux aux quatre coins du pays organisent ce 14 novembre, Journée mondiale du diabète, des séances de sensibilisation et de dépistage. Le thème retenu cette année est la famille, "qui a un rôle clé à jouer", notamment dans les prévention, estime l'Association belge du diabète.

En Belgique, 600.000 personnes sont atteintes de diabète, et ce nombre augmente d'un peu plus de 2% chaque année. De plus, une personne sur deux vivant actuellement avec un diabète de type 2 n'est pas diagnostiquée. "Très souvent, la maladie se fait discrète et ses conséquences sont handicapantes et potentiellement mortelles dues à l'ignorance et à l'absence de suivi", souligne le Dr. Marcelle Rorive, du service de diabétologie au CHU de Liège. "En contrôlant au mieux la pression artérielle, les lipides sanguins et la glycémie, on réduit de moitié les complications cardio-vasculaires du diabète, de 21% les décès, de 14% les infarctus du myocarde, de 37% les atteintes au rein et de 43% les amputations ou décès des suites de maladies vasculaires périphériques." La prévention reste donc primordiale, tout comme des examens réguliers.

C'est pourquoi cette année, la famille est au cœur de la Journée mondiale du diabète car l'entourage a un rôle-clé à jouer, dans "la prévention, l'adoption de comportements sains, le suivi médical ou encore le réconfort", poursuit le Pr. Buysschaert, président de l'Association belge du diabète (ABD).

Bernard Lobet

A lire aussi

Êtes-vous diabétique sans le savoir? Des tests sont réalisés gratuitement dans les officines de Neufchâteau

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?