Injustice fiscale: certaines multinationales ne paient que 2 à 3% d'impôts sur leurs bénéfices

Plusieurs associations et les syndicats ont manifesté devant un quartier huppé de Bruxelles. Ils ont symboliquement célébré ce qu'ils appellent le Tax Freedom Day. A partir de ce vendredi 4 janvier, les plus riches et certaines entreprises ont amassé assez d'argent pour payer tous leurs impôts de l'année. Ils veulent dénoncer une fiscalité à 2 vitesses. Reportage d'Olivia François - Michel Herinckx.

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés vendredi à l'initiative du Réseau pour la Justice fiscale (RJF), du Financieel Actie Netwerk (FAN) et de plusieurs syndicats face au square du Bois, une ruelle privée de l'Avenue Louise à Bruxelles appartenant à de riches propriétaires, rebaptisée "square des milliardaires", pour réclamer plus de justice fiscale.


Manifestants: "Dès ce 4 janvier une partie des résidents en Belgique se sont déjà acquittés de leurs impôts 2019"

"Dès ce 4 janvier une partie des résidents en Belgique se sont déjà acquittés de leurs impôts 2019 (ndlr: ils ont donc gagné en quatre jour la somme qu'ils verseront en impôt pour toute l'année), là où la moyenne de leurs concitoyens ne le pourra avant la moitié de l'année", affirme le secrétaire général de la CNE, Felipe Van Keirsbilck.

"Les multinationales présentes en Belgique paient en moyenne 10% d'impôts sur leurs bénéfices. Celles qui utilisent les mécanismes légaux d'évasion fiscale au maximum ne reversent que 2 à 3%", poursuit-il. "Les conséquences sont doubles pour les citoyens ordinaires: premièrement, nous payons plus d'impôts, deuxièmement ce manque à gagner affecte les services publics, qui dans une démocratie devraient être financés par tout le monde en fonction des moyens de chacun".


Fiscaliste: "Ils paient peut-être moins d'impôts mais en faisant tourner l'économie"

Cependant, selon l'avocat fiscaliste Thibault Bouvier, la réalité est plus nuancée. "La manifestation fait passer le message comme toujours que, d'un côté, les plus riches et les multinationales ne paient pas d'impôt et que de l'autre côté la classe moyenne est matraquée. Mais la réalité doit être nuancée, c'est beaucoup plus fin que cela. Ils paient peut-être moins d'impôts mais en faisant tourner l'économie, ils rapportent énormément de moyens à l'État", argumente-t-il.

Les inégalités de revenus se creusent depuis 40 ans, mais le fossé est encore plus béant en ce qui concerne les patrimoines

D'après une étude de l'université d'Anvers, en Belgique, 1% des ménages les plus riches détiendrait de 18 à 20% des patrimoines, tandis que 80% de la valeur des actions cotées en Bourse appartiendraient aux 10% les plus fortunés. "Les inégalités de revenus se creusent depuis 40 ans, mais le fossé est encore plus béant en ce qui concerne les patrimoines", ajoute encore Felipe Van Keirsbilck, selon qui le gouvernement Michel n'a fait que "renforcer ces inégalités".

"Il est indécent que certains se complaisent dans l'hyper-aisance, tuant les services publics et portant atteinte à la vie des autres", estime Christine Mahy du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté. "On doit s'entendre pour que le progressisme gagne dans cette lutte".

Le Réseau pour la Justice fiscale et le Financieel Actie Netwerk, à l'initiative du rassemblement avec le soutien de la Campagne TAM-TAM et Hart Boven Hard, réclament un registre exhaustif des patrimoines des citoyens, qui puisse servir à prendre des décisions de bonne gouvernance en matière fiscale, économique et budgétaire ainsi qu'un impôt progressif sur les patrimoines supérieurs à un million d'euros.

Olivia François et Michel Herinckx

A lire aussi

Qui peut obtenir une aide financière pour se chauffer en Belgique, et comment ? Sapins de Noël: quand seront-ils ramassés et que deviendront-ils? Les moteurs à essence consomment plus que ceux au diesel: les émissions de CO2 augmentent encore Il y aurait de plus en plus de jeunes qui fêtent la nouvelle année APRÈS le 31 pour profiter des promos Colruyt rappelle des spaghetti bolognaise Taxer TOUTES les grandes fortunes européennes, qui est pour et qui est contre? "Il ne faut pas mentir à la population" (vidéo) Le fisc dévoile ses cibles pour les prochains contrôles

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?