Les magasins New Look toujours en grève: "Les travailleurs sont jetés comme des Kleenex"

Le personnel des six magasins belges de la chaîne de vêtements britannique New Look était encore en grève lundi. L'entreprise a fait part jeudi de son intention de déposer le bilan pour ces enseignes jugées non rentables. Une centaine d'emplois sont menacés. Les syndicats ont annoncé la tenue de deux actions lundi: une à 11h00 devant le siège du gouvernement et l'autre au tribunal de l'entreprise de Bruxelles.

Tous les travailleurs étaient réunis en matinée au magasin Anspach à Bruxelles pour une assemblée nationale. Deux actions ont été décidées au cours de cette assemblée. Une première délégation syndicale et des membres de la direction belge de New Look se rendront au tribunal de l'entreprise afin d'être tenus informés de la déclaration de faillite. "Un dossier a bien été introduit auprès du tribunal mais le dépôt de bilan n'a pas encore été prononcé. Nous nous rendons donc au greffe du tribunal pour en savoir plus", a expliqué Laurent Guerriti-Gerbi, secrétaire permanent Setca. Ce dernier a précisé que la direction belge était solidaire des syndicats. "Elle a été lâchée dans cette affaire", selon lui. Une autre délégation Setca-CNE de plusieurs dizaines de personnes devait manifester devant le 16 rue de la Loi pour témoigner de son mécontentement vis-à-vis du gouvernement. Celui-ci met toujours en avant les emplois créés dans ses déclarations alors que peu de choses sont faites pour préserver l'emploi existant, selon les organisations syndicales. New Look compte six magasins en Belgique: deux à Anvers, deux à Bruxelles, un à Hasselt et un autre à Mons.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?