Plusieurs Renault tombent en panne simultanément avec l'offensive hivernale: "Mon tableau de bord se prend pour une guirlande de Noël"

Plusieurs Renault tombent en panne simultanément avec l'offensive hivernale: "Mon tableau de bord se prend pour une guirlande de Noël"

Quelques dizaines d'utilisateurs de Renault n'ont pas pu démarrer leur véhicule avec l'offensive hivernale cette semaine. Un souci connu qui touche un type de moteur précis, les diesel 1,5 l. DCI, dans des conditions bien spécifiques. Tous les frais liés aux réparations sont pris en charge par le constructeur.

Plusieurs témoignages nous sont parvenus mardi et mercredi pour signaler des soucis au démarrage avec des voitures de marque Renault. "Vers 16h, au moment de reprendre mon véhicule, une Renault Scénic âgée de moins de 9 mois, surprise: le tableau de bord se prend pour une guirlande de Noël... Les messages d'erreur défilent les uns après les autres et très vite, je comprends que ce n'est pas en compagnie de ma voiture que je rentrerai ce soir...", nous signale ainsi un témoin via le bouton orange Alertez-nous.

"Le dépanneur m'a confié qu'il en était à sa 6ème Scénic de la journée, et que la valse des dépanneuses était ininterrompue depuis ce matin, presque exclusivement pour des Renault présentant les mêmes symptômes", ajoute ce témoin.


"Un concours de circonstances et de conditions exceptionnelles"

Chez Renault, on reconnaît qu'une défaillance touche non pas un modèle, mais un moteur en particulier. "C'est en lien avec un certain moteur, bien spécifique, le 1,5 l. Diesel DCI. C'est le résultat d'un concours de circonstances et de conditions exceptionnelles. Plus précisément, c'est la combinaison entre humidité et des températures très basses. Il y a alors un effet de condensation dans l'intercooler (une pièce qui sert à optimiser le rendement du moteur) et on ne peut alors plus démarrer le véhicule", indique Karl Schuybroeck, directeur de la communication de Renault.

Pour comprendre la suite d'événements qui se produit dans le système, on peut résumer en indiquant que la condensation dans l'intercooler forme de petits glaçons. A la mise en marche, le démarreur force trop, une partie des petits glaçons rentre dans les cylindres, mais la compression est impossible. Le fusible du démarreur saute. Parfois, c'est tout le démarreur qui est endommagé.

Il précise par ailleurs que "ce n'est pas la première fois qu'on fait face à ce problème. Cette fois, cela concerne quelques dizaines de voitures. C'est chaque fois très localisé. On a déjà eu le cas l'année dernière, plus ou moins à la même période, dans une zone bien précise".


Prise en charge totale par Renault

Les utilisateurs qui se retrouvent victimes d'un tel souci peuvent appeler leur concessionnaire qui devrait se charger de la réparation et de la mise en place d'une solution temporaire. "Soit on remplace un fusible, soit il faut remplacer tout le démarreur. On prend ce problème au sérieux et notre objectif est de satisfaire le client en prenant leur voiture en charge le plus vite possible et en trouvant une solution temporaire, par exemple avec une voiture de remplacement. Et tout se fait bien entendu aux frais de Renault", conclut Karl Schuybroeck.

Arnaud Vankerckhove

A lire aussi

"Le sanglier se rue vers mon voisin et le poursuit jusque chez lui": Jacques sauve son ami d’une attaque à Gesves (vidéo) Des facteurs laissent-ils un avis de passage sans essayer de livrer un colis? Des témoins accusent, Bpost réagit Une dame dans le bus à Bruxelles jette l'emballage de son sandwich sur le trottoir: voici ce que Semra lui a dit A bord d'un avion, Jeremy assiste à la vidange de kérosène en PLEIN VOL: "C'est assez impressionnant et rare!" (vidéo) "25 dollars pour une petite bouteille d'eau": 230 passagers d'un vol Bruxelles-Kinshasa, dévié, racontent leur nuit à Brazzaville Sébastien attend toujours le remboursement de sa franchise alors qu'il n'était pas en tort: devait-il en payer une? Vincent s'insurge contre des chasseurs à Éghezée: "J’ai des plombs dans mon jardin" Voici ce qui change ce 1er mars Olivier dénonce un "scandale Renault" qui touche certains moteurs: "C'est comme si on avait fait cuire des brochettes" Olivier dénonce un "scandale Renault" qui touche certains moteurs: "C'est comme si on avait fait cuire des brochettes"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?