"Est-ce que tu as vraiment l'impression que c'est une réussite pour la fédération?": Jean-Luc Crucke interpelle Rudy Demotte sur l'enseignement (vidéo)

"Au nom de l'efficacité, régionalisons !" Le cri du cœur poussé par Jean-Luc Crucke au journal Le Soir il y a quelques jours est sans appel : "La maison Belgique francophone est d'une inefficacité rare et d'un coût budgétaire indigne". Forcément, l’idée de la suppression des provinces et le transfert de leurs compétences et de celles de la Fédération Wallonie-Bruxelles vers les Régions, ça fait grincer des dents du côté de la Fédération Wallonie Bruxelles.

"Je considère que la Wallonie, tout comme Bruxelles d'ailleurs, mérite un projet politique de maturité, dans lequel le berceau de l'ensemble des compétences fédérées se retrouve dans ces entités. On peut encore... On doit même encore travailler ensemble. Mais à ce moment-là, c'est un choix des Wallons et des Bruxellois francophones qui disent "voilà ce qu'on peut encore faire ensemble. Et travaillons sur ces matières-là", a expliqué Jean-Luc Crucke, ministre du Budget, des Finances, de l'Energie, du Climat et des Aéroports (MR), sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche".

"Je dis... "Vous devez d'abord simplifier le système, et ça vaut pour les provinces également (...) il faut éviter un certain nombre de doublons et d'institutions inutiles. Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles aujourd'hui, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, j'ai fait le calcul, ça coûte 55 millions d'euros par an... Et je ne parle pas des autres doublons", a ajouté Jean-Luc Crucke.

Rudy Demotte, ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles (PS) ne partage pas du tout cet avis. "On est dans l'absurdité quand on dit tout ça", a rétorqué Rudy Demotte.

"Ce qui est de l'absurdité, c'est d'avoir quatre parlements francophones, quatre gouvernements francophones, des coûts qui y sont liés et qui font que plus personne ne s'y retrouve, et que le citoyen, lui-même, s'éloigne de la politique... Ca, c'est l'absurdité. Il faut donc, pour moi, clairement rationaliser", a répondu Jean-Luc Crucke avant d'ajouter : "Par rapport à l'enseignement, qui est la pièce maîtresse, c'est 90 % du budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles... Est-ce que, Rudy, tu as vraiment l'impression qu'aujourd'hui, c'est une réussite pour la fédération?".

A lire aussi

Le gouvernement MR-cdH annonce avoir réduit ses dépenses de 18% par rapport à la précédente majorité
Ballon, banc ou fauteuil, les enfants s’assoient où ils veulent: Amandine, institutrice à Dorinne, expérimente la classe FLEXIBLE (vidéo)
L'âge auquel les élèves seront OBLIGÉS d'aller à l'école va bientôt changer en Belgique

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?