Voici pourquoi le secteur du photovoltaïque en Wallonie est assailli de demandes pour le moment

Le secteur des panneaux photovoltaïques est assailli de demandes en ce moment en Wallonie. De très nombreux ménages souhaitent placer de tels panneaux avant le 1er juillet et le changement de législation qui sera moins favorable aux utilisateurs.

Les stocks de panneaux sont bien remplis, prêts à répondre à la demande. Les appels pour un devis ont doublé depuis deux semaines pour échapper à une nouvelle redevance liée à l'utilisation du réseau électrique. Marco Desiderio, directeur commercial d'une société spécialisée en installations photovoltaïques, détaille: "Nous n'étions pas spécialement demandeur d'un rush car personne ne s'y attendait. On ne va pas dire non. Cela demande une organisation et de déplacer certaines priorités"

Une redevance réseau modifiée

Quand l'électricité est prise sur le réseau, des frais devront être payés. Entre 334 et 447 euros en moyen par an. Sauf pour les systèmes mis en route avant le 1e juillet 2019. Ils en seront exemptés. David Germani, de Techlink, consultant "transition énergétique" au sein de ma confédération construction Wallonie: "Jusqu'ici vous aviez le compteur qui tourne à l'endroit ou à l'envers et à la fin, on faisait le solde des deux. Il était possible que les gens aient une facture de 0 euro. Mais lorsqu'ils prennent de l'électricité du réseau, ils doivent payer des frais de distribution. C'est ça que la redevance réseau facture aux gens. À partir du 1e juillet 2019, la redevance réseau se chargera de réparer cette petite injustice." 

Le photovoltaïque est sous tension. Les entreprises ne se sont pas préparées à cet afflux. Ici, les 8 équipes d'installateurs vont à seize. C'est plus que pour un printemps habituel. Yvan Daelman est directeur technique d'une société spécialisée en installations photovoltaïques. Il fait savoir: "Nous avons prévu d'ici la fin de février de doubler nos effectifs pour pouvoir pallier à cette demande et au nombre croissant de ventes puisqu'on nous annonce une augmentation des ventes proche de 100% sur les mois qui vont suivre."

Cinq mois intenses avec plus d'embauches avant un été bien plus calme.

Aurélie Henneton et Benoît Elsen

A lire aussi

Les Wallons se ruent sur les panneaux photovoltaïques: le ministre Crucke leur promet d'être exonérés d'une taxe... mais rien n'est sûr

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?