Homme de 34 ans abattu par la police à Zemst après avoir blessé sa femme et pris la fuite: il avait rédigé une lettre d'adieu

L'homme de 34 ans qui a blessé son épouse et une cycliste avant d'être abattu par la police mardi à Zemst (Brabant flamand), avait laissé une lettre d'adieu dans son appartement, a indiqué la section malinoise du parquet d'Anvers.

L'homme s'est disputé mardi matin avec son épouse et l'a blessée à l'aide d'un couteau. Il a ensuite pris la fuite à pied et est entré dans un supermarché Spar. Il avait deux couteaux sur lui, mais contrairement à ce qui avait été évoqué dans un premier temps, il n'a blessé personne dans le magasin. Quand il est sorti de la petite surface, par contre, il a poussé une cycliste et l'a poignardée. Elle est grièvement blessée mais n'est pas en danger de mort. La police est entre-temps arrivée en nombre sur les lieux. Quelques tirs ont été entendus. Une balle a touché l'individu qui est décédé.

"Une double enquête a été ouverte", a indiqué une porte-parole du parquet d'Anvers. "Un volet concerne l'incident de tirs impliquant la police et l'autre porte sur les faits qui ont précédé ces tirs. Tout témoignage concernant ces derniers faits peut être transmis à la police fédérale au 0800/30.300. La victime de 34 ans est déjà connue de la police et du parquet, mais dans l'intérêt de l'enquête, nous ne fournirons pas plus d'informations. Une lettre d'adieu a été découverte dans l'appartement de l'individu."

La lettre ne contient pas de motif clair. Il est possible que l'homme cherchait à être abattu par les policiers, mais le parquet ne veut pas confirmer cette hypothèse. L'individu aura donc fait deux victimes: son épouse, légèrement blessée, et la cycliste, plus gravement touchée.

Les victimes et les autres personnes qui ont été impliquées dans l'incident ont reçu un soutien du service d'aide aux victimes. "Les deux dames sont à l'hôpital, mais il faut aussi assister les riverains. Nos services de prévention sont à leur disposition. L'école des enfants de la cycliste a été prévenue et toute personne qui a besoin d'aide peut s'adresser à nous", a indiqué le bourgmestre de Malines, Bart Somers.

Le magasin Spar de Zemst a entre-temps déjà rouvert, a précisé de son côté la bourgmestre de cette localité du Brabant flamand, Veerle Geerinckx.

Les policiers impliqués dans l'incident sont pris en charge en interne. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances précises des tirs. "Les collègues ne sont pas suspendus. Ils reçoivent un accompagnement juridique et mental", souligne-t-on à la police locale.

Belga

A lire aussi

Un policier arrêté à Anvers dans une enquête sur une vaste organisation criminelle
Cet habitant du Brabant flamand décore sa maison de symboles nazis: une première plainte n'avait pas abouti, il risque désormais 1 an de prison
Une mère avait tué et brûlé sa fille de 2 ans sur un barbecue à Zemst: elle va être internée

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?