Actes de torture et meurtre du jeune Nicolas à Charleroi: deux coupables écopent de la perpétuité

La cour d'assises du Hainaut a rendu son verdict, vendredi, dans le cadre du procès des quatre jeunes Carolorégiens coupables d'un vol avec violence. Plusieurs circonstances aggravantes ont été retenues, dont celles d'avoir torturé et tué Nicolas El Mjaidri (24 ans), le 5 novembre 2016 à Charleroi.

Alexandre Devos est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et une mise à disposition du tribunal d'application des peines pour une durée de dix ans. Jean-Marie Demeure est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Jason Saume et Martin Prince, qui bénéficient de circonstances atténuantes, écopent de 25 ans de réclusion criminelle.

Dans son arrêt, la cour a retenu l'extrême gravité des faits, la vulnérabilité de Nicolas El Mjaidri mais aussi les personnalités égocentrées et antisociales des quatre jeunes dans le box.

Dans l'arrêt de la cour, on décèle une main tendue aux deux derniers accusés mais pas à Alexandre Devos, dont la psychopathie relevée par les médecins experts a éclaté au grand jour lors de ce procès. Un haut risque de récidive a aussi été mis en évidence chez Jean-Marie Demeure.

En fin d'audience, le président Jonckheere a mis en évidence l'importance du jury populaire, n'hésitant pas à critiquer ceux qui souhaitent s'en débarrasser.


Reconnus coupables par le jury populaire

Jeudi, les jurés avaient répondu "oui" aux trente-six questions qui leur ont été posées. La défense n'avait rien contesté sur la culpabilité. Alexandre Devos, Jean-Marie Demeure, Jason Saume et Martin Prince avaient été reconnus coupables d'un vol avec violence. Les circonstances aggravantes de meurtre et de torture sont aussi établies, tout comme la prévention de fraude informatique.


Rappel des faits: Nicolas avait été retrouvé ligoté, une écharpe et une sangle autour du cou

Le 7 novembre 2016, la maman de Nicolas El Mjaidri signale sa disparition. Le lendemain, son corps est retrouvé dans un hangar à Lodelinsart. Ses mains et ses pieds sont attachés par des câbles électriques. Autour de son cou, une écharpe avec par-dessus une sangle.

Deux jours plus tôt, le 5 novembre 2016, Nicolas El Mjaidri avait été emmené dans une maison à Damprémy par son ami Jean-Marie Demeure. Alexandre Devos, Jason Saume et Martin Prince s'y trouvaient. Nicolas avait été roué de coups. Alexandre Devos voulait le "péter" et le racketter de sa voiture et de son argent. Après avoir été frappé à coups de marteau, Nicolas avait été ligoté et emmené dans un hangar froid et humide à Lodelinsart. Sur la route, ses bourreaux avaient tenté de retirer de l'argent avec sa carte bancaire.

Alexandre Devos avait tenté de vendre sa voiture et son téléphone. L'acheteur potentiel l'avait dénoncé à la police après avoir reçu ses aveux. Alexandre Devos a été arrêté le 9 novembre, comme Jean-Marie Demeure. Jason Saume et Martin Prince ont été arrêtés le 11 novembre 2016. Ils sont détenus depuis les faits.

Belga, RTL INFO

A lire aussi

France: Nicolas Hulot a retiré sa plainte pour diffamation visant un article d'Ebdo Nicolas a été cambriolé dans la nuit de Noël: comment éviter ce scénario lors de la nuit du Nouvel An? Le procès du meurtre du jeune Nicolas débute à Charleroi: "L'affaire la plus épouvantable que j'ai été amené à traiter" Ils avaient torturé et tué Nicolas El Mjaidri, 24 ans: les quatre accusés carolos déclarés coupables Trois camions entrent en collision sur l'autoroute à Habay: circulation totalement bloquée Un homme arrêté à l'aéroport de Bruxelles: il a tenté de faire passer 7 kilos d'ecstasy

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?