Voici les équipements que les voitures neuves seront obligées d'avoir en 2022: grâce à eux, 25.000 vies pourraient être épargnées

Les véhicules neufs dans l'Union européenne devront obligatoirement être équipés en 2022 de nouvelles technologies de sécurité visant à mieux protéger les passagers, les piétons et les cyclistes. Un accord en ce sens a été conclu mardi entre les négociateurs du Parlement européen et du Conseil.

Nos reporters ont testé un véhicule doté de technologies dites "du futur", comme le freinage automatique grâce à des capteurs embarqués, ou la conduite autonome. "Même sans tenir le volant, la voiture ne sort pas de sa voie de circulation. Bien sûr, à partir d'un certain moment, la voiture demande à reprendre le contrôle, donc on est ici dans le cas où le conducteur s'assoupit par exemple ou s'il a un malaise", explique Jean-Marc Ponteville, porte-parole de Volkswagen.

Sous l’impulsion de la commission européenne, pas moins de 15 nouveaux dispositifs équiperont nos voitures camionnettes, camion et autobus. L’investissement aura un impact sur le prix du véhicule.

"Ces technologies coûtent extrêmement cher, c'est la raison pour laquelle elles arriveront d'abord sur les voitures haut de gamme, qui joueront le rôle d'introduction de ces technologies. Puis, elles seront fabriquées en plus grand nombre, se démocratiseront, arriveront sur les voitures de tous les niveaux de gamme et ensuite deviendront obligatoires", poursuit le porte-parole de Volkswagen.

L'objectif de cette obligation est d'améliorer la sécurité routière. En effet, en Belgique, une personne meurt sur les routes toutes les 15 heures. La voiture devient de plus en plus autonome. Adaptation intelligente de la vitesse, système anti-somnolence et anti-distraction en cas d’angle mort. Un emplacement sera aussi prévu pour l’anti-démarreur éthylomètre.

La commission espère sauver 25.000 vies d’ici 2038. "Sachant que 90% des accidents sont dus à une erreur humaine, il est logique que l'on prenne des mesures technologiques pour en faire baisser le nombre et que lorsqu'ils surviennent ils soient le moins grave possible", souligne Benoît Godart, porte-parole de l'institut Vias pour la sécurité routière.

Mathieu Langer et Eric Poncelet.

A lire aussi

Le leasing privé fait de plus en plus d'adeptes: voici les AVANTAGES et INCONVÉNIENTS de cette formule
Le prix des pièces détachées pour voitures a flambé: voici pourquoi
Enquête: les SUV constituent-ils un DANGER supplémentaire pour les piétons et les deux roues?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?