Guerre des sexes sur la route: la dernière étude Vias révèle un point de discorde récurrent entre hommes et femmes

Un Belge sur quatre se fâche quand son partenaire roule trop vite, selon les résultats d'un sondage mené auprès de 1.000 personnes en couple par l'Institut Vias, en charge notamment de la promotion de la sécurité routière.

Huit couples sur dix (82%) voyagent ensemble en voiture au moins une fois par semaine. Dans un couple sur huit (12%), les partenaires se déplacent quotidiennement ensemble.

L'homme est plus régulièrement assis derrière le volant dans quatre couples sur dix (39%). Plus d'un quart des couples sondés (29%) affirment que rien ne les dérange lorsque leur partenaire est au volant. A l'inverse, un Belge sur quatre se fâche quand son partenaire roule trop vite, le principal reproche formulé.


Pas la même vision des choses...

Ce sont surtout les femmes qui reprochent à leur partenaire masculin ce comportement (30%). Les hommes ont d'ailleurs plutôt tendance à reprocher à leur partenaire féminine de rouler trop lentement (22%). Ces agacements s'accompagnent de commentaires et 38% des Belges ont affirmé recevoir de temps à autre un blâme de leur partenaire.

Dans deux tiers des cas, le conducteur adapte son comportement au volant après les remontrances du partenaire.

Agence Belga

A lire aussi

50.000 automobilistes attendent toujours le remboursement d'une amende "trop" payée
Une épidémie de vols de voitures SANS EFFRACTION sévit à Verviers: les malfrats profitent de la distraction d'automobilistes
7 MOIS DE TRAVAUX dans le tunnel Rogier à Bruxelles: voici les étapes et l'impact pour les automobilistes
Les automobilistes trahis par leur plaque: des millions d'euros ramenés dans les caisses de la Région wallonne

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?