Nadia Moscufo, nouvelle députée PTB, va elle aussi refuser les 6000€ nets par mois: "Je vais continuer à vivre avec ce que je gagne maintenant"

L'un des grands gagnants de ce scrutin, c'est le PTB. Les chiffres sont aussi impressionnants: à la région wallonne, le parti du travail de Belgique multiplie par 5 son nombre de sièges, et par 6 même au niveau fédéral.

Une star a une victoire à fêter: le porte-parole charismatique du PTB réalise le meilleur score de toute l'histoire du parti. Dans les assemblées, il multiplie par 5 ou par 6 son nombre de sièges. Au parlement fédéral, il passe de 2 à 12. En Wallonie, de 2 à 10. A Bruxelles, de 4 à 11, et il compte 4 nouveaux députés en Flandre. "Ah, les populistes montent ! L'extrême gauche et l'extrême droite… C'est scandaleux d'oser dire ça. Bien sûr que nous ne sommes pas l'extrême gauche", s'est exclamé le porte-parole.


"Bien sûr qu'on est prêts à prendre nos responsabilités"

Le parti, qui se revendique du marxisme, pourrait être amené à négocier. Mais en aura-t-il envie? "Bien sûr qu'on est prêts à prendre nos responsabilités, mais pour incarner ce changement. Si c'est pour faire "popom, popom", comme on a toujours fait, il ne faut pas compter sur le PTB pour ça", affirme la figure forte du parti.

Hier soir, les militants célébraient aussi Frédéric Gillot, leur député sortant: le seul ouvrier dans une assemblée wallonne. "Si on prend un parlement, est-ce qu'il est représentatif de la société, non, je ne crois pas. L'enjeu pour nous, c'est d'envoyer des travailleurs dans les parlements", a-t-il expliqué.


"On vit bien vous savez"

Au fédéral, à côté de Raoul Hedebouw, il y a une nouvelle députée liégeoise, Nadia Moscufo, qui défend son titre d'ancienne caissière de chez Aldi. Elle fera, comme tous au sein du parti, refuser les indemnités de 6000 euros nets par mois. "Je vais continuer à vivre avec ce que je gagne maintenant, c'est entre 1600 et 1700 euros, on vit bien vous savez. Moi j'ai mes collègues de chez Aldi qui doivent vivre avec beaucoup moins que ça, seuls parfois, avec des enfants".


Petite campagne, grand rendement

Le PTB a probablement le meilleur rendement de tous les partis en Belgique: leur campagne n'a coûté que 60.000 euros, essentiellement venus de dons. Mais ce statut leur permet désormais d'ouvrir un groupe politique dans presque tous les parlements, et donc d'obtenir des financements publics beaucoup plus importants.

> DÉCOUVREZ LES RÉSULTATS
(Par élection, circonscription, commune, candidat)

Julien Modave et David Muller

A lire aussi

Olivier Maingain, le président de DéFI: "Des similitudes entre la poussée du PTB et le succès du Vlaams Belang" Le PTB tout aussi infréquentable que le Vlaams Belang? Voici ce que répond Germain Mugemangango Le Vlaams Belang "prêt à prendre ses responsabilités": son président fait un appel du pied à Bart De Wever Jambon, Di Rupo et Francken sont les 3 personnalités politiques les plus populaires: voici le reste du classement Peter Mertens répond à ceux qui qualifient le PTB de "parti non démocratique": "une arrogance et un dédain trop faciles" Le PTB veut que la Wallonie aille contre certains traités européens: "C'est aussi dans le programme du PS" Un député PTB s'indigne de son nouveau salaire de 12.673 euros

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?