Négociations politiques: le Roi reprendra ses consultations demain, il reste quatre partis potentiels à rencontrer

Suivez à tout moment l'évolution des négociations politiques en vue de former un gouvernement fédéral et des gouvernements régionaux.

Le roi Philippe reprendra mercredi ses consultations en vue de la formation du prochain gouvernement après avoir reçu mardi après-midi au palais de Bruxelles le président de DéFi, Olivier Maingain, la présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten et celui du sp.a, John Crombez. Le souverain avait reçu en matinée les co-présidents d'Ecolo, Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet, la présidente de Groen, Meyrem Almaci, et le "patron" du CD&V, Wouter Beke.

Il devrait encore recevoir les présidents du MR et du cdH, et sans doute du PTB déjà invité au Palais royal en 2014 et en décembre 2018, après la démission du gouvernement. Qu'en sera-t-il du Vlaams Belang? Le parti d'extrême droite n'a jamais été reçu au Palais mais il est le grand vainqueur du scrutin de dimanche et la question du cordon sanitaire, qui l'exclut jusqu'à présent du pouvoir, est à nouveau posée. Plusieurs personnalités politiques en Flandre estiment qu'il faut mettre fin à cette attitude. Le président de la N-VA ne l'a pas exclu. Il rencontrera le président du VB, Tom Van Grieken, dans le cadre de ses consultations pour constituer un gouvernement flamand.

LE DIRECT

16h00: Les consultations sont terminées pour aujourd'hui. Elles reprendront demain matin. On n'a pas encore d’infos sur qui viendra mais il reste quatre partis potentiels à rencontrer.

A 15h30, c'est le président du sp.a, John Crombez, qui sera reçu par le Roi ce mardi à 15h30 dans le cadre des consultations pour la formation du prochain gouvernement fédéral.

A 14h30, notre souverain recevra Gwendolyn Rutten, présidente de l'Open Vld

Olivier Maingain, président de DéFI est arrivé pour son entretien à 13h30. "On sait ce qu'il en est - de la situation au niveau fédéral, ndlr. On sait aussi qu'on est un pays avec beaucoup de créativité", a déclaré Olivier Maingain à son arrivée au Palais, sans en dire davantage.

Wouter Beke, président du CD&V, est arrivé pour son entretien prévu à 11h30 et a quitté le palais environ une heure plus tard.

Peu avant 11h: la présidente de Groen vient de quitter le Palais, l'entretien a duré 25 minutes, constate notre équipe sur place. Toujours pas de commentaire.

10h30: la présidente de Groen, Meyrem Almaci, est arrivée en voiture: "Pas de commentaire", a-t-elle déclaré.

10h: Zakia Khattabi, coprésidente d'Ecolo à sa sortie du Palais, interrogée par notre journaliste Nathanaël Pauly:

9h57: les coprésidents d'Ecolo sortent du Palais. L'entretien aura duré 30 minutes environ. Zakia Khattabi nous a indiqué avoir partagé "les mêmes préoccupations de ne pas assister à un nouveau blocage".

Peu avant 9h30, Jean-Marc Nollet et Zakia Khattabi, les coprésidents d'Ecolo, sont arrivés au Palais. Ils sont arrivés un peu en avance, constate notre équipe sur place. Ils ont dû patienter devant les grilles, sous la pluie, en compagnie des journalistes politiques qui ont tenté d'obtenir des informations... sans succès. "Vous savez très bien qu'on ne dit pas ce qu'on dit au Roi", a commenté Jean-Marc Nollet au micro de Nathanaël Pauly.


 

8h Pierre-Yves Jeholet (MR) sur Bel RTL: "L'important sera de voir ce que le Roi aura retenu de ses consultations". "Les partis francophones font preuve de sang-froid et de sérénité."

RTL INFO avec Nathanaël Pauly

A lire aussi

Le Fédéral dans l'impasse? "On doit se préparer à une situation de crise", assure Elio Di Rupo
Sondage: une majorité de Flamands pense que le Vlaams Belang doit pouvoir entrer au gouvernement
"Pas question d'envisager des partis extrémistes dans des majorités", insiste Charles Michel
Jean-Marc Nollet ouvre la porte aux partis qui permettront d'avancer vers "une Terre plus verte et une vie plus chouette"
Peter Mertens répond à ceux qui qualifient le PTB de "parti non démocratique": "une arrogance et un dédain trop faciles"
La métaphore footballistique de Maxime Prévot au lendemain des élections: "On est au bord du terrain"
Bart De Wever appelle au confédéralisme: "J'ai toujours dit qu'il ne s'occupait pas de la gestion du pays", réagit Olivier Maingain
Elections 2019 - La "première entrevue de plus de deux minutes" entre De Wever et Van Grieken
Combien d'argent a dépensé chaque parti en pub sur Facebook? Voici le classement
Élections 2019: pour les Belges, ces négociations difficiles annoncent-elles la fin de la Belgique?
Consultation royale: Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR) nommés informateurs

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?