Élections 2019: pour les Belges, ces négociations difficiles annoncent-elles la fin de la Belgique?

Deux jours après les élections, nous avons voulu savoir quel était l'état d'esprit des Belges concernant la situation dans laquelle se trouve pays. Un "Grand Baromètre Express" Ipsos - RTLinfo a été réalisé sur base d'un échantillon de 1.748 répondants, pour une marge d'erreur de 2,3%.

Tout d'abord, il a été demandé aux personnes interrogées si les résultats du 26 mai annoncent, selon eux, la fin de la Belgique.

20% des Belges ont répondu "Oui", contre 47% de "Non" et 33% qui ont indiqué "Ne pas savoir". Notons toutefois qu'il y a là une importante différence entre Flamands et Wallons. Au Nord, l'inquiétude est moindre car seulement 15% des intervenants craignent pour le pays, alors que 27% des Wallons redoutent la fin de la Belgique.

Ensuite, deux propositions ont été présentées au public sur la coalition à former au fédéral.

  1. Soit il faudrait un gouvernement avec le plus grand parti flamand, la N-VA, et le plus grand parti francophone, le PS.
  2. Soit il faudrait un gouvernement d'union nationale, avec les partis traditionnels que sont les socialistes, les libéraux, les centristes et les écologistes.

26% des Belges choisissent la première option, contre 40% pour la deuxième. Mais là encore, il y a une distorsion importante entre le Nord et le Sud, car 37% des Flamands optent pour la première solution et 25% pour la deuxième, alors que seulement 13% des Wallons choisissent la première solution, contre 59% la deuxième.

Arnaud Vankerckhove

A lire aussi

Bart De Wever appelle au confédéralisme: "J'ai toujours dit qu'il ne s'occupait pas de la gestion du pays", réagit Olivier Maingain Négociations politiques: le Roi reprendra ses consultations demain, il reste quatre partis potentiels à rencontrer Combien d'argent a dépensé chaque parti en pub sur Facebook? Voici le classement Qui aura le droit de CUMULER? 75 % des députés wallons vont devoir choisir entre la Région et leur commune La Belgique vue de l'extérieur: le Premier ministre luxembourgeois s'exprime sur la percée du Vlaams Belang Négociations politiques: le nom de l'informateur ne sera pas connu ce mercredi Le Vlaams Belang reçu par le Roi au Palais: qu'en pensent les experts? Consultation royale: Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR) nommés informateurs

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?