Consultation royale: comment expliquer le choix du Roi?

Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont été nommés informateurs par le Roi Philippe Ce jeudi. C'est la suite logique du processus de constitution d'une majorité au niveau fédéral. Pourquoi eux deux et pas quelqu'un d'autre ?

Le Roi Philippe a désigné comme informateurs, jeudi en fin d'après-midi, l'actuel vice-Premier ministre MR Didier Reynders et l'ex-vice-Premier ministre socialiste flamand Johan Vande Lanotte. Le roi leur a demandé de faire un premier rapport le 6 juin prochain, a annoncé le Palais royal.

Nommer deux informateurs dès le départ, c'est assez inhabituel  Alors, comment expliquer le choix du Roi Philippe? C'est ce qu'on va tenter de savoir avec Pascal Delwit, politologue à l'ULB. Il était l'invité de notre rédaction lors du RTL info 19 heures ce jeudi. Est-ce que ce choix est un signe que la situation politique est extrêmement tendue au lendemain des élections? "C'est clairement un signe qu'il n'y avait pas une personne 'plus petit dénominateur commun' après les différents interlocuteurs-trices rencontré(e)s cette semaine. Le Roi a contourné ce problème en prenant d'emblée deux personnalités pour déminer le terrain", a expliqué Pascal Delwit.

Face à la situation complexe, il a choisi deux personnes d'expérience

Les partis de Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, le MR et le sp.a, ne sont pas les grands gagnants des élections. Alors, pourquoi avoir choisi des représentants de ces formations politiques? Réponse du politologue: "Il y a une certaine logique car ce sont les deux principales familles politiques. Le 'PS - sp.a'  est la première famille politique, le MR-Open VLD, la deuxième. Le point particulier est que le MR est le deuxième derrière le PS et le sp.a est derrière l'Open VLD. Le Roi n'a pas pris le risque d'être dans l'innovation est de prendre parmi les vainqueurs. Face à la situation complexe, il a choisi deux personnes d'expérience (…) Les deux ont déjà exercé des missions confiées par le Roi. Ce sont des personnalités qui ont un gros parcours politique derrière elles. C'est un avantage, mais c'est aussi peut-être un inconvénient."

A lire aussi

Consultations wallonnes: Ecolo veut "un élan" pour la Wallonie Consultation royale: Johan Vande Lanotte (sp.a) et Didier Reynders (MR) nommés informateurs Consultation royale: à quoi sert un informateur? Abstention lors des élections: ils expliquent leur geste Vers de futurs gouvernements: où en sont les consultations lancées à tous les niveaux de pouvoir? 20 ans après avoir été nommé informateur, Louis Michel révèle la méthode utilisée lors des entrevues au contenu resté secret

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?