Un train bloqué plus de 2 heures entre Rochefort et Marche en plein soleil: "Pas de climatisation, pas d'eau, malaise d'une femme enceinte"

Un train bloqué plus de 2 heures entre Rochefort et Marche en plein soleil: "Pas de climatisation, pas d'eau, malaise d'une femme enceinte"

Un train était immobilisé depuis plus d'une heure et demie en pleine campagne, entre Rochefort et Marche-en-Famenne, vers 11h20 lorsqu'un passager nous a envoyé un message via notre bouton orange Alertez-nous. "Train Arlon bloqué (en panne ?) depuis 1h45. Pas de climatisation, pas de renseignements, pas d'eau. Mais que se passe-t-il?", s'interrogeait-il.

Le train compte environ 150 voyageurs et a été touché par une panne aux alentours de 9h30, nous informe le porte-parole de la SNCB. Peu avant 11h30, des "éléments de secours" avaient quitté Arlon pour la réparation du train. Des équipes en provenance de Libramont se rendaient aussi sur les lieux pour fournir les passagers en boissons.

Le grand transbordement commence

Finalement, une passerelle a été installée vers midi pour permettre le transbordement des passagers à bord d'un autre train qui les amènera à bon port. "Le grand transbordement commence" se réjouissait Pascal vers midi alors que nous recueillions son témoignage par téléphone. L'homme, qui a embarqué dans le train à Arlon à 8h12, nous rapportait qu'il faisait très chaud et déplorait la maigre communication de la SNCB auprès des voyageurs.

transbordement
Photo envoyée via Alertez-nous

Il faut dire qu'il se rendait à Namur pour une consultation médicale attendue depuis des mois. Vu le retard accumulé, elle devra finalement être reportée à... octobre ! Il est descendu en gare de Marloie pour faire demi-tour et rentrer chez lui. Il compte bien réclamer à la SNCB non seulement les indemnités auxquelles il a droit à cause de ce retard, mais aussi les frais médicaux éventuels qui pourraient survenir de ce rendez-vous manqué.

Il n'est pas le seul dans le train a avoir subi ces 2 heures plus que d'autres. Une femme enceinte a fait un malaise, enfermée sans boisson dans la voiture surchauffée par le soleil. "Elle a commencé à avoir des contractions", nous explique notre témoin. Elle s'est également arrêtée à Marloie où elle semblait se sentir mieux.

A lire aussi

Disparition de Michel après l'incendie de sa maison à Rochefort: les recherches reprennent

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?