Condamné pour avoir HARCELÉ son ex à Beauraing: il la frappait, la menaçait de mort et dormait dans son jardin

Condamné pour avoir HARCELÉ son ex à Beauraing: il la frappait, la menaçait de mort et dormait dans son jardin

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, mercredi, un homme né en 1988 poursuivi pour de nombreux faits de violence conjugale commis entre août 2017 et octobre 2018 à Beauraing à une peine de 40 mois de prison avec sursis probatoire.

Il n'avait pas supporté la séparation vécue avec sa compagne avec qui il a eu un enfant né en 2016. Il a reconnu avoir levé la main sur elle à plusieurs reprises, avoir placé une balle d'un pistolet 9mm dans sa boîte aux lettres, avoir cassé la porte d'entrée de son habitation ou encore reconnu de l'avoir harcelée et menacée par écrit. "Il a également dormi deux fois dans son jardin. Depuis peu, ces faits ont recommencé car il pense qu'elle a une relation avec quelqu'un d'autre", commentait l'avocat de la partie civile à l'audience.

Le parquet de Namur a épinglé que, durant la période infractionnelle, le prévenu a été entendu à 11 reprises et a déjà été condamné cinq fois par un tribunal correctionnel, le plus souvent pour des faits de violence. La défense avait plaidé le sursis probatoire comme dernière chance dans le but que le prévenu se calme, se soigne et se stabilise.

A lire aussi

Namur: un jeune homme violemment frappé par trois autres dans le centre ce week-end Un étudiant français tué à Beauraing dans la province de Namur: le chauffard suspecté de l'avoir écrasé a été libéré

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?