Les électeurs voteront-ils une 3e fois à Neufchâteau?

Le gouverneur du Luxembourg, Olivier Schmitz, a décidé, par un arrêt, prononcé jeudi, de suspendre sa décision concernant la validation des nouvelles élections communales de Neufchâteau du 16 juin dernier, dans l'attente d'une réponse à des questions posées à la Cour constitutionnelle au sujet de la possibilité des ressortissants étrangers à être repris comme électeurs.

Une réclamation introduite par la liste "Agir Ensemble" du bourgmestre sortant en affaires courantes, Dimitri Fourny, visait le fait que 199 électeurs étrangers potentiels avaient été privés du droit de vote pour une question de délai.

Le gouvernement wallon a pris un arrêté en date du 9 mai, dans le cadre de l'organisation du nouveau scrutin après l'annulation du précédent d'octobre 2018 déjà par le gouverneur sur fond de suspicions de fraude aux procurations électorales, arrêtant le registre des électeurs au 30 avril 2019 soit à la date où la commune a été avertie officiellement de l'organisation d'un nouveau scrutin.

Les ressortissants étrangers, qui n'avaient pas encore formulé de demande, ne pouvaient déjà plus dès lors demander à être électeurs. Le gouverneur constate qu'une irrégularité existe, non pas au niveau de l'arrêté du gouvernement, mais bien au niveau du code de la démocratie locale (organisant les élections communales en Wallonie). Il a dès lors décidé d'interroger la Cour constitutionnelle afin de voir si la Constitution est violée.

Dans l'attente de cette réponse, les délais de validation sont suspendus. En conséquence directe, la majorité actuelle dirigée par Dimitri Fourny reste encore en place en affaires courantes.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?