Un coffret retrace la vie d'artiste de Serge Reggiani, décédé il y a quinze ans

Quinze ans après la mort de Serge Reggiani, "j'ai l'impression qu'on l'avait un peu oublié", confie sa veuve, Noëlle Adam Reggiani. Un coffret récemment paru permet de se souvenir de cet immense interprète, immigré Italien entré dans le coeur des Français.

En 1965, l'acteur de théâtre et de cinéma ("Casque d'Or", "Le Doulos", "Le Guépard") se lance dans la chanson, encouragé par le producteur Jacques Canetti.

Le succès est fulgurant. Après un premier album où il chante Boris Vian, Reggiani grave entre 1966 et 1971 la plupart de ses chansons passées depuis à la postérité: "Les loups sont entrés dans Paris", "Ma solitude", "Le petit garçon", "Il suffirait de presque rien", "L'Italien"...

Ces succès sont rassemblés dans "Serge Reggiani, une vie d'artiste", l'intégrale des disques de cet artiste disparu le 22 juillet 2004 à 82 ans (268 chansons, dont 2 inédits).

"C'était un grand monsieur, bien qu'un petit homme, un grand monsieur de qualité", déclare à l'AFP sa veuve, Noëlle Adam Reggiani.

Mariée à Sydney Chaplin, fils de Charlie Chaplin, cette danseuse a vécu plus de 30 ans avec Serge Reggiani, qu'elle a épousé en 2003: "La première fois que je l'ai entendu, il m'avait bouleversée. Sa voix, sa gestuelle, sa façon de bouger ses mains... c'était un Italien".

Serge Reggiani est alors au faîte de sa popularité. Dans des chansons que lui écrivent Georges Moustaki, Jean-Loup Dabadie, Claude Lemesle, Maxime Le Forestier ou Alice Dona, il raconte la vie d'une voix théâtrale, avec tendresse et nostalgie.

Le coffret permet aussi d'écouter ses grands succès en italien dans l'album "Il Francese", signe de son attachement fort à son pays d'origine.

"Il était nostalgique de l'Italie, et il avait la mamma derrière, Letizia. Et vous savez, les mamas italiennes, il faut se les faire !", se souvient sa veuve.

Il avait également récité des fables de La Fontaine, qui figurent aussi ici.

Serge Reggiani ne se relèvera jamais complètement du suicide en 1980 de son fils, Stéphan Reggiani, chanteur comme son père mais souffrant d'être dans son ombre. Il continuera néanmoins à chanter et à jouer, bien qu'en pointillé, à peindre même, l'insouciance en moins et l'alcool en plus.

Hommage à l'acteur Reggiani: "Casque d'Or", avec son amie Simone Signoret, et "Vincent, François, Paul et les autres" de Claude Sautet, deux films importants dans sa carrière au cinéma, figurent aussi, en DVD, dans ce coffret anniversaire.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?