Les Unités Spéciales de la police de Charleroi s'entraînent à agir contre un attentat: "On doit intervenir rapidement"

Les Unités Spéciales de la police luttent contre un attentat. Ici, il s'agit d'un exercice. Les policiers ont opéré une simulation à Charleroi ce matin, pour être prêts en cas de réel danger. Un exercice qui rappelle l'attaque du Bataclan à Paris.

Un scénario catastrophe : trois terroristes prennent possession d’une salle de conférence occupée par des jeunes. Rapidement, l’alerte est donnée. "On a des infos disant que l'accès principal serait barricadé, on va vérifier", communique un agent durant l'exercice.

L’intervention est réalisée par le GSA, le Groupe de Sécurisation et d’Appui de la zone de police de Charleroi. Spécialement formé et équipé pour  faire face aux interventions à haut risque. "On a des méthodes particulières pour éviter que les opérateurs tombent sous les balles", affirme Pierre, chef d'équipe et instructeur. "On doit intervenir rapidement pour stopper la menace et neutraliser les assaillants." 


La police de Charleroi se dit prête pour ce type d'interventions

Selon un récent rapport, la police fédérale ne saurait pas faire face à une nouvelle menace terroriste ou une autre crise de sécurité majeure. À Charleroi on se dit prêt à réagir. "Il faut savoir que l'ensemble des polices locales se prépare de façon assidue pour pouvoir neutraliser toute menace, quelle qu'elle soit", assure David Quinaux, porte parole de la police de Charleroi.

95 élèves qui suivent une formation aux métiers de la sécurité participent à cet exercice très impressionnant.  Et c’est Un plus dans leur apprentissage. "On peut voir comment ça se passe dans des situations qui nous sont inconnues", raconte Gaylord, étudiant au collège technique des aumôniers du travail. "On a de la chance de voir l'équipe en action, c'est impressionnant."

Comme le prévoyait le scénario, les assaillants fictifs sont abattus ou neutralisés. Quant aux policiers, eux bien réels, ils tireront les enseignements de cet exercice.

Benjamin Samyn et Sylvain Winance

A lire aussi

Un Verviétois abattu par la police alors qu'il était mentalement perturbé: sa famille sera dédommagée par l'État
La police évacue des militants d'Extinction Rebellion à Londres
La police empêche la marche étudiante à Alger, une première depuis février
À Marche, 200 litres d'alcool dans le coffre et un excès de vitesse: un couple stoppé net par la police
Homme arrêté à Koekelberg: des témoins affirment qu'il aurait voulu "poignarder des juifs"
Un homme arrêté après une dangereuse course-poursuite à Charleroi: la balle d'un policier a traversé le pare-brise
Un meurtre que les secours n'ont pas vu à Charleroi: prise de remords, la compagne du suspect l'a dénoncé

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?