Une habitante de Marchin tombe amoureuse d'un faux profil sur Facebook: l'escroc lui soustrait 14.400€

Monique Biarent, une Anglaise vivant à Marchin dans la province de Liège raconte dans les journaux SudPresse s'être fait escroquer sur Facebook. En 2016, alors qu'elle sort d'une relation compliquée, la femme de 69 ans reçoit une invitation d'un certain Allan Joan sur Facebook. L'homme se présente comme un ingénieur maritime vivant en Californie. "Il me racontait de jolies phrases, des poèmes… Il m’a dit d’emblée qu’il recherchait une épouse. Tout ce dont j’avais envie d’entendre à l’époque de la part d’un homme", raconte la Marchinoise à nos confrères de SudInfo.

Elle est en train de se faire piéger par ce que l'on appelle une arnaque aux sentiments. Après avoir gagné sa confiance la personne derrière le profil Facebook prétend avoir des soucis pour pouvoir solliciter ses services. 600€ pour payer l'hospitalisation de son fils victime d'un accident, 6.000€ pour financer des travaux qu'il n'a pas pu finir, l'escroc multiplie les demandes d'argent. Durant deux ans, malgré les mises en garde de sa fille, Monique aura au total versé 14.400€ à son arnaqueur avant de réaliser et de porter plainte, rapporte SudPresse.

RTL INFO avec Sudpresse

A lire aussi

Escroc à tribord, mer d'Arabie et pirates: Laura a failli se faire avoir après une rencontre sur Tinder
USA: un réseau d'escrocs nigérians démantelé, 80 accusés au total
"Comme plusieurs mamans, je me suis fait arnaquer": en promotion sur Facebook, la boutique Lesbébévoyageurs.com n'en était pas vraiment une
Que faire du compte Facebook d'un proche après sa mort? Le réseau social incite à la création d'un "profil commémoratif"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?