En Flandre, ce cimetière a une plaine de jeux: "Le but est que l'enfant puisse venir ici et exprimer ses émotions"

Parmi les visiteurs dans les cimetières ce 1er novembre, il y a des enfants. Pour eux, la mort est parfois quelque chose d'abstrait et le deuil, un processus compliqué. D'où cette idée d'une commune du Limbourg, en Flandre, d'installer une aire de jeux dans son cimetière. C'est une façon d'aider les enfants à exprimer leurs émotions.

Dans ce cimetière d'Oudsbergen, une aire de jeux a été installée pour aider les petits à exprimer leurs sentiments. "Mon grand-père me manque, j'aimerais le revoir. Je vais lui faire un dessin", confie un petit garçon. La commune, située dans le Limbourg, a fait appel à un expert; les enfants gérant la tristesse différemment des adultes. "Quand quelqu'un décède, les enfants le ressentent, mais ils n'arrivent pas à faire face à la douleur, explique Lesley Vermeyen, professeur de thérapie créative. Ils peuvent être en train de jouer puis, d'un coup, ressentir une peine intense et changer de sentiments. Dans ce processus, le jeu est très important, c'est pour cela qu'on l'a intégré au cimetière."

"Avec ces jeux, le but n'est pas de transformer le lieu en pleine de jeux, affirme Marco Goossens, échevin de la Jeunesse d'Oudsbergen (CD&V). Le but, c'est que l'enfant puisse avec, l'accompagnement d'un parent, d'un grand-parent ou d'un proche, venir ici et exprimer ses émotions."

"Mon ours fait attention à ce que je n'ai pas peur"

Edel a perdu son grand-père. Cela n'a pas été facile, mais aujourd'hui, elle se sent mieux. "Oui, vraiment, parce que je jouais encore avec mes poupées. Une fois, j'étais triste, une fois, j'étais heureuse. Parfois, je parle à mon ours et il fait attention à ce que je n'ai pas peur pendant la nuit."

Au milieu des tombes, il y a une tour des émotions, qui pourrait aider les parents à parler de la mort avec leurs enfants. Une initiative controversée dans la commune, certaines familles estimant qu'un cimetière doit être un endroit calme.

Mélanie Renda

A lire aussi

La BOURDE DU JOUR au cimetière de Cheratte: la pierre tombale placée sur la mauvaise tombe Le corps de Priscilla, 18 ans, avait été découvert dans un cimetière en France: un jeune homme "que tout le monde connaissait" a avoué le meurtre "Plus écoutées mortes que vivantes": dans un cimetière parisien, une centaine de Femen dénonce les féminicides Dernier jour pour nettoyer les tombes: les cimetières sont bondés ce dimanche en prévision de la Toussaint (vidéo) Un jeune homme torturé pendant des heures à Anvers: les auteurs ont été condamnés "Consternation" après une nouvelle profanation dans un cimetière juif en France

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?