Mort d'Aurélie à Bouffioulx: les semaines avant le drame, Sébastien a été libéré deux fois sous conditions

Sébastien De Leenheer, le suspect dans le dossier du meurtre d'Aurélie Montchery, 31 ans, a été inculpé dimanche et placé sous mandat d'arrêt pour assassinat. L'ex-compagnon de la victime explique avoir vu rouge lors d'une rencontre vendredi en matinée. La mère de famille a subi de nombreux coups de briques sur le crâne et plusieurs coups de couteau sur le corps. Elle a été découverte vendredi en fin de journée dans le coffre d'un véhicule à Bouffioulx. Ce mardi, selon nos informations, nous en savons plus sur les semaines qui ont précédé le drame.

Quelques heures après sa première libération, il retourne par la case prison

Sébastien De Leenheer aurait bénéficié non pas d'une mais de deux libérations sous conditions en l'espace de quelques semaines: entre fin septembre et le jour de la découverte du corps, vendredi dernier.

Fin septembre, Aurélie avait porté plainte contre le suspect, son ex-compagnon, pour des coups et blessures. Le suspect avait été entendu par la police avant d'être relâché sous conditions, notamment celle de ne pas entrer en contact avec la victime. Mais à peine libéré, soit quelques heures plus tard, Sébastien De Leenheer avait profané des menaces de mort à l'encontre d'Aurélie, et ce devant des témoins. Ces faits ayant été rapportés aux forces de l'ordre, Sébastien De Leenheer était immédiatement retourné en détention préventive. Derrière les barreaux durant un mois, le 22 octobre dernier, le juge d'instruction à une nouvelle fois libéré Sébastien De Leenheer sous conditions. Il devait notamment se soumettre à un suivi psychologique. Mais quelques jours plus tard, le corps sans vie d'Aurélie était retrouvé dans le coffre d'un véhicule à Bouffioulx.

Des précisions de notre journaliste Julien Crête confirmées par le Parquet de Charleroi: "Le parquet confirme que l'individu avait profité fin septembre d'une première libération conditionnelle ordonnée par un juge d'instruction. L'homme dans un délai de temps très court a enfreint l'une des conditions de sa libération en proférant des menaces de morts à propos de la victime. Il a rapidement été placé sous mandat d'arrêt et remis en détention."

> Les proches d'Aurélie tuée à Bouffioulx restent sous le choc: "Il nous avait dit qu'il allait se faire soigner"

Pour rappel, le corps sans vie d'Aurélie Montchery, 31 ans, a été découvert vendredi en fin d'après-midi dans le coffre d'une Seat stationnée dans une allée de garage à la rue Emile Vandervelde à Bouffioulx. D'après l'autopsie du corps réalisée dimanche matin, la trentenaire a subi un important traumatisme crânien provoqué par des coups de briques et plusieurs coups de couteau sur le corps.   L'ex-compagnon de la victime, principal suspect dans cette affaire, a été interpellé et immédiatement privé de liberté samedi en fin de journée, alors qu'il se trouvait chez des proches à Bouffioulx. Le jour des faits, l'homme a confié à une de ses connaissances avoir tué son ex-compagne. Son ami a décidé d'alerter la police et a guidé les policiers vers l'allée de garage où le corps a été découvert.



L'ex-compagnon a été entendu une première fois samedi soir par le juge d'instruction. Une seconde audition a eu lieu dimanche. Le suspect, âgé de 40 ans, explique avoir craint pour la suite de sa relation amoureuse avec la victime. Il signale avoir vu rouge lors d'une rencontre organisée vendredi en matinée. Il reconnaît avoir porté des coups de briques sur Aurélie Montchery mais conteste avoir prémédité son geste.

A lire aussi

Découverte d'un corps sans vie à Bouffioulx: le suspect a été interpellé
Découverte d'un corps sans vie à Bouffioulx: le suspect inculpé d'assassinat
Les proches d'Aurélie tuée à Bouffioulx restent sous le choc: "Il nous avait dit qu'il allait se faire soigner"
Féminicide à Bouffioulx: la justice applique-t-elle la tolérance zéro?
Voici ce qui pourrait remplacer les bracelets électroniques: "Il est impossible de tricher"
"J'ai vu ma vie défiler": Julie raconte son CALVAIRE durant 8 ans (vidéo)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?