La police italienne arrête deux personnes dans le cadre d'une enquête sur l'extrême droite

(Belga) La police italienne a arrêté deux personnes dans le cadre d'une investigation sur des sympathisants de l'extrême droite qui avaient l'intention de faire exploser une mosquée non loin de Sienne (Toscane), rapporte l'agence de presse ANSA jeudi. Dix autres personnes sont visées par l'enquête.

La police a affirmé enquêter sur 12 personnes pour possession illégale d'armes à feu dans un objectif "subversif". Les forces policières spéciales de Florence et Sienne ont mené plusieurs perquisitions et ont découvert "des caches pour des armes et explosifs, dissimulés dans des maisons, entrepôts et bureaux de la province de Sienne". Les images de la police, publiées dans les médias italiens, font état de plusieurs fusils, d'objets datant de la Seconde Guerre mondiale dont des casques et drapeaux nazis. Les personnes impliquées dans l'enquête vantaient le fascisme et le nazisme sur les médias sociaux, indique le journal La Repubblica. L'agence de presse italienne ANSA rapporte que le groupe avait l'intention de faire exploser une mosquée à 25 kilomètres de Sienne en sabotant les conduits de gaz. Mais les extrémistes auraient renoncé à leur plan craignant d'être interceptés par la police. (Belga)

Agence Belga

A lire aussi

Procès du policier ivre qui avait tiré sur Kevin: son geste n'était ni intentionnel ni prémédité, affirme la défense

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?