Mission économique de grande ampleur en Chine: une aubaine pour l'entreprise Desobry, les "petits poucets" de Tournai

Mission économique de grande ampleur en Chine: une aubaine pour l'entreprise Desobry, les "petits poucets" de Tournai

Depuis dimanche 17 novembre, et jusque ce samedi 23 novembre, la Belgique mène la plus grande mission économique de son histoire. Cette mission se déroule en Chine : à Pékin et à Shanghaï. Elle rassemble 650 participants, et est conduite par la princesse Astrid.

Jusqu'au samedi 23 novembre, une mission économique de grande ampleur se déroule en Chine, en vue d'accords commerciaux entre nos deux pays. 

Pas moins de 650 participants sont présents : 257 entreprises, dont 80 sont wallonnes. Parmi elles, la biscuiterie Desobry, basée à Tournai. "Le nombre d'entreprises permettra d'obtenir des contacts plus importants que si on y va seuls pour la première fois", avance Denis Mispellart, son directeur commercial. "L'avantage, aussi, c'est d'avoir directement une rencontre avec des responsables acheteurs, et non des assistants."

Pour participer à cette mission, il a fallu montrer patte blanche. "On pose un dossier de candidature à l'AWEX, puisqu'on est une entreprise wallonne. Une société comme la nôtre, normalement, est prise d'office."

Desobry, c'est une biscuiterie dont le chiffre d'affaires s'élève à 35 millions d'euros, et qui génère 250 emplois. "On fait pourtant partie des petits poucets par rapport à certains grands groupes. On ne saura qu'après la mission si c'était effectivement une belle histoire, avec un retour positif ou moyen. J'espère qu'il sera très bon."


Des accords commerciaux en vue

La mission est conduite par la princesse Astrid, en compagnie notamment du ministre des Affaires étrangères et futur commissaire européen, Didier Reynders, du ministre de l'Intérieur et du Commerce extérieur, Pieter De Crem, du vice-président wallon, Willy Borsus, du ministre-président flamand, Jan Jambon, ou encore du secrétaire d'Etat bruxellois en charge du Commerce extérieur, Pascal Smet.

Plus de 600 rencontres auront lieu sur place, avec à la clef, 25 à 30 accords qui devraient être conclus. La Chine est la deuxième puissance économique mondiale, qui représente 16% du PIB mondial, un taux de croissance de 6%. Le pays est le premier exportateur du monde.

Cette mission a un intérêt avant tout économique pour la Belgique : la Chine est son 10e client, avec 7 milliards d'euros d'exportation, et également son 7e fournisseur, pour 15,1 milliards d'euros d'importation.

La Wallonie exporte pour un peu plus d'un demi milliard d'euros vers la Chine. Au 1er semestre 2019, le montant des exportations wallonnes s'élevait à 24 milliards d'euros, ce qui représente une progression de 8,4%.

Vincent Legraive

A lire aussi

Pourquoi les Régions et l'État fédéral sont-ils en déficit? Faillite de Thomas Cook: plus de 30 millions € à rembourser aux Belges malgré leurs dossiers souvent incomplets La Flandre n'atteindra pas ses objectifs 2020 de réduction des émissions Une pétition internationale appelle à l'arrêt du déploiement de la 5G Comme Nethys, d'autres sociétés wallonnes jouent avec le plafond salarial Nos pains et bières belges ne sont pas vraiment belges: "La céréale est boudée par nos agriculteurs, car pas assez rémunératrice" Plan Lumières 4.0: les routes wallonnes seront les premières routes intelligentes et connectées d'Europe Le budget des soins de santé a été approuvé et il y a du nouveau: voici la liste des contraceptifs entièrement remboursés jusqu'à 25 ans

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?