Inégalités sociales en hausse en Belgique: "Une personne qui n'a pas de soins de santé va perdre 10 ans de vie"

Selon Médecins du Monde, 600.000 Belges vivent actuellement dans la pauvreté et la plupart doivent reporter des soins médicaux par manque de moyens. Et des enfants sont carrément privés de soins pour des raisons financières. L'organisation formule plusieurs recommandations urgentes aux autorités pour que cela change.

L'organisation Médecins du Monde constate ces dernières années une augmentation des inégalités dans l'accès aux soins de santé.

"Une personne qui n'a pas de soins de santé par rapport à une personne qui en reçoit correctement va perdre 10 années d'espérance de vie en bonne santé. Cela signifie que, bien sûr il faut que l'on réfléchisse au système de santé, mais pour chaque citoyen en Belgique se dire que, parce qu'il n'a pas pu payer préventivement des soins de santé, il va perdre 10 années d'espérance de vie en bonne santé. Il y a là une injustice considérable", estime Pierre Verberen, directeur général de Médecins du Monde Belgique.

Un Belge sur cinq affirme ne pas pouvoir payer de soins dentaires ou de consultations psychologiques. Pour remédier à ce problème, Médecins du Monde interpelle le monde politique. "Il est vraiment nécessaire au moment où l'on va construire un nouveau gouvernement d'attirer l'attention sur l'augmentation de ces inégalités. Si elles se creusent, il faut que le prochain gouvernement et déjà maintenant l'Inami s'en soucient", souligne Pierre Verberen.


44% des enfants vivant dans la précarité privés de soins 

L'organisation propose d'ailleurs plusieurs recommandations comme généraliser le tiers-payant. Ce qui permet au patient de ne pas avancer le montant correspondant au remboursement de la mutuelle.

"De manière générale, les soins de santé avec une population qui est vieillissante et en effet avec dans certains cas une précarité qui augmente, les besoins augmentent. Eventuellement pour des gens qui n'ont pas les moyens de payer eux-mêmes. Donc, il est important que la société arrive à couvrir ça via la sécurité sociale", confirme Mathias Dewatripont, professeur d'économie à l'Université Libre de Bruxelles.

Le problème touche aussi les plus jeunes: 44% des enfants vivant dans la précarité sont privés de soins pour des raisons financières.

Fanny Linon et Denis Caudron

A lire aussi

Le budget des soins de santé a été approuvé et il y a du nouveau: voici la liste des contraceptifs entièrement remboursés jusqu'à 25 ans

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?