"Je suis choquée qu’on vende encore ce genre de choses": ses enfants ont reçu des cigarettes en chewing-gum à Saint-Nicolas

"Je suis choquée qu’on vende encore ce genre de choses": ses enfants ont reçu des cigarettes en chewing-gum à Saint-Nicolas

Plus d'infos sur Saint Nicolas

Stacy n’en revient pas. Ses enfants ont reçu, pour la Saint-Nicolas, un sachet de bonbons, dans lequel il y avait un paquet de cigarettes en chewing-gum. Pour elle, à l’ère de l’anti tabac, ce n’est pas normal. Pourtant, la vente de friandises de ce type n’a rien d’illégal, selon la Fondation contre le cancer. Mais cela risque tout de même de créer un comportement chez l’enfant, qui peut l’inciter, plus tard, à fumer du tabac.

La période de fin d’année est toujours propice pour gâter les enfants. Saint-Nicolas, Noël ,… Voilà plusieurs occasions possibles pour leur offrir quelques cadeaux. Les familles, les écoles, et de nombreuses organisations en profitent pour leur donner de petits plaisirs sucrés: un sachet rempli de bonbons, de spéculoos, de chocolats et de toutes sortes de friandises à consommer, bien évidemment, avec modération.

Stacy et son compagnon habitent Braives. Comme leurs enfants ont été très sages, ils ont eux aussi eu droit à leur petit sachet rempli de douceurs, que leur a offert leur grand-père. Mais quelle ne fut pas la surprise de la mère de famille lorsqu’elle a découvert ce qu’il y avait à l’intérieur. "Mes enfants ont reçu de fausses cigarettes", s’exclame-t-elle via notre bouton orange Alertez-nous. Photo à l’appui, elle nous dévoile un paquet de cigarettes en chewing-gum. "Leur grand-père avait acheté à la boulangerie des paquets tout faits avec divers biscuits et chocolats, et il y avait ce paquet dedans."

"Celles-ci font de la fumée"

Le réalisme est d’ailleurs poussé jusque dans les moindres détails: un paquet qui s’ouvre par le dessus, un emballage aluminium à l’intérieur, des cigarettes blanches avec un embout de couleur. "Et en plus, celles-ci font de la fumée. Il faut souffler dedans et ça fait de la fumée, on est vraiment dans l’effet de cigarette. Est-ce réellement normal en 2019 de proposer des cigarettes à des enfants?", s’interroge la maman.

Pour elle, en tout cas, la réponse est clairement non. "Tout cela laisse penser qu’une cigarette peut être cool, et que c’est tendance d’avoir une cigarette en mains." Stacy s’en souvient, lorsqu’elle était petite, elle a souvent eu des cigarettes, cette fois-ci en chocolat. "A l’époque, on en mangeait cette cigarette en chocolat, certains mangeaient même le papier qui était autour, je m’en rappelle bien." Mais les choses ont aujourd’hui bien changé.

C’était impossible de laisser ça dans les mains de nos enfants

Elle l’avoue, elle ne pensait pas que ces friandises se trouvaient encore dans les magasins. "Je suis choquée qu’on vende encore ce genre de choses, alors qu’on interdit les cigarettes à la télé. Et donc ici on les a directement retirées et on les a jetées. C’était impossible de laisser ça dans les mains de nos enfants." Et les enfants, de 5, 8 et 9 ans, sont d’ailleurs du même avis qu’elle. "Ils sont anti cigarette. Ils savent très bien à quel point ça peut être néfaste. Ça ne les a pas étonné que je les jette."

cigarette-illu-1

"Rien à faire dans les rayons pour enfants"

Stacy tente continuellement d’alerter ses enfants sur les dangers du tabac. Elle se sent d’autant plus concernée qu’elle-même est fumeuse, et qu’elle ne veut pas que ses enfants suivent le même chemin qu’elle. "Je fais tout ce que je peux pour ne pas fumer devant eux. Ils sont les premiers à me dire ‘maman il faudrait que tu arrêtes de fumer, parce que j’aimerais bien avoir une maman quand je serai grand’."

Elle en convient, tous les parents ne sont pas du même avis qu’elle. Elle a demandé ce qu'en pensaient ses amis sur les réseaux sociaux, et ils sont très partagés. Certains trouvent ce type de friandise ludique, amusant, et ils préfèrent que leurs enfants prennent cela plutôt qu’une vraie cigarette. "Mais on est beaucoup à penser que c’est extrêmement choquant et que ça n’a rien à faire dans les rayons pour enfants", insiste Stacy.

Une vente tout à fait légale

La fondation contre le cancer ne comprend pas non plus pourquoi de telles confiseries ont été choisies pour garnir le sachet des enfants. "C’est à proscrire pour les enfants", assure Sophie Adam, la porte-parole. "Le constat c’est que normaliser le tabac rend le tabac attractif. Donc mettre de fausses cigarettes dans les paquets des enfants, ça contribue à normaliser la cigarette."

Ces sucreries sont en tout cas tout à fait légales. Elles n’ont absolument pas dû être sorties du commerce. "Il y a tout de même eu une proposition de loi à la Chambre, de Catherine Fonck (cdH), en 2013. Elle visait à interdire la vente de confiseries et de jouets destinés aux enfants, avec l'intention de donner au produit ou à son emballage l'apparence d'un produit à base de tabac", détaille Suzanne Gabriels, experte prévention tabac à la Fondation contre le cancer. Finalement, cette proposition de loi n’a pas été discutée. "Et donc jusqu’ici la législation n’a pas changé."

Tout cela introduit un comportement mimétique

Il est vrai, tout de même, que de telles friandises pourraient influencer les jeunes enfants. "Tout cela introduit un comportement mimétique chez l’enfant. Ça entretient la probabilité qu’il devienne fumeur à l’âge adulte. Tout ce qui met fumer en exemple peut inciter les enfants à fumer", poursuit Suzanne Gabriels.

cigarette-illu-2

D'autres combats 

Pour cette experte, faire interdire ces bonbons en forme de cigarettes n’est pas du tout une priorité. Par contre, la Fondation contre le cancer désire à court terme faire supprimer les présentoirs et toute référence au tabac dans les points de vente. "Pour nous, ça c’est prioritaire. Le fait d’interdire les publicités pour le tabac." Dans un récent communiqué, la Fondation incite le monde politique à prendre de nouvelles mesures en la matière. Mais l’absence de gouvernement de plein exercice complique la donne. "Si les politiciens ne sont pas prêts à supprimer rapidement le tabac dans les enseignes de la grande distribution nous leur demandons au moins de se dépêcher pour la suppression totale des présentoirs et de toute référence au tabac dans chaque point de vente", peut-on ainsi lire dans le communiqué. Des projets de loi allant en ce sens ont d'ailleurs été présentés à la Chambre.

Suzanne Gabriels tient également à rappeler que "Voir fumer, fait fumer". C’est d’ailleurs tout l’objectif de la campagne Génération Sans Tabac, lancée l’année dernière. "On veut que cette génération née en 2019 grandisse sans ce comportement de fumer, sans aucune publicité pour les cigarettes. Ainsi, à l’âge de 18 ans en 2037, cette génération n’aura pas du tout connu ça."

Voilà une campagne qui devrait en tout cas intéresser Stacy, notre alerteuse, au plus haut point. Cette petite mésaventure avec les cigarettes en chewing-gum la laisse tout de même philosophe et quelque peu ironique: "La prochaine étape c’est quoi? On va faire des vapoteuses à l’eau pour enfants, juste pour dire qu’ils puissent vapoter comme papa et maman?"

Florent Tondeur

A lire aussi

Lancement de la nouvelle campagne anti-tabac de la Fondation contre le cancer Ce qui change au 1er novembre: gaz, cigarettes et assurance chômage L'e-cigarette pointée du doigt par les médecins dans la mort d'un jeune de 18 ans La prudence recommandée face au manque d'études disponibles sur la cigarette électronique Le paquet de cigarette neutre dès le 1er janvier: "La méthode a fait ses preuves auprès des jeunes fumeurs" (vidéo) Une octogénaire reçoit des colis commandés en son nom par un arnaqueur: Laurent en aurait été victime, perdant son iPhone XS Jeter votre mégot de cigarette par terre vous coûtera 200 euros à Bruxelles: " Je paie, si on me voit"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?